La banque sud-coréenne KDB liquide les filiales européennes des chantiers navals STX

Fin 2013, KDB, banque sud-coréenne et actionnaire principal des chantiers navals STX, avait annoncé son intention de vendre ses filiales européennes. C'est désormais officialisé, les Chantiers de l'Atlantique sont à vendre.

La Korea Development Bank (KDB) avait racheté l'année dernière le groupe coréen STX, qui lui-même avait acheté en 2008, le groupe norvégien Aker Yards, plus important constructeur naval européen. L'entité française, basée à Saint-Nazaire avait alors rejoint STX Europe. Son activité principale consistant à construire des bateaux de croisière et des bâtiments de guerre.

Acculés par les nombreuses dettes de STX, la KDB n'a d’autres choix que de revendre ses filiales européennes pour dégager un peu de liquidité. Le délégué syndical CFDT, Christophe Morel a annoncé que "la direction a informé jeudi le comité d'entreprise qu'une plaquette avait été réalisée pour démarcher les investisseurs". Nathalie Durand, secrétaire de la section FO de STX France, a précisé "la direction a fait comprendre qu'elle avait appris l'existence de cette plaquette par voix détournée", apparemment par la banque Crédit Suisse, mandatée pour gérer la vente. 

Pour le moment, pas de panique pour les délégués syndicaux de STX. La diffusion de cette plaquette s'inscrit dans "la poursuite du processus de vente initié par KDB" explique Christophe Morel. "Cela ne change pas grand-chose pour l’instant. Cette plaquette montre simplement que KDB cherche à se donner les moyens de vendre" ajoute-t-il. La Direction de STX France n'a quant à elle pas souhaité s'étendre sur le sujet. 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Loire-Atlantique
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise