Notox, où comment produire des planches de surf de manière artisanale et plus écologique


Notox, entreprise basque de fabrication de planches de surf propose des idées révolutionnaires et écologiques pour créer des planches éthiques et respectueuses de l'environnement.

Les sports de glisse sont essentiellement orientés sur des aspects modes, performances et nature. Or aujourd'hui, le surf souffre d'une mauvaise image concernant les enjeux sanitaires, environnementaux et éthiques. Fabriqués avec des substances nocives et non-recyclables, dans des pays où le coût de main d’œuvre et de production est faible et générant des déchets industriels dangereux, les sports de glisse en perdent leur image écolo.

Produire autrement, leitmotiv de la société Notox

Notox, société basque, basée à Anglet a lancé en 2009 la construction d'un atelier de fabrication nouvelle génération, le "Lab", atelier unique au monde, pour produire des planches de surf de manière plus respectueuse pour les artisans du surf, les shapers. Avec le soutien de la région Aquitaine, du département Midi-Pyrénées-Atlantiques et de BpiFrance, elle a choisi d'allier performance technique, respect des hommes et de l'environnement. Un circuit de recyclage a également été mis en place pour accentuer la démarche écologique.

Notox fabrique donc ses planches de manière artisanale en utilisant ses propres moyens technologiques. Pour remplacer la fibre de verre, au pouvoir hautement irritant, ils utilisent la fibre de lin qui provient du nord de la France. Les autres matériaux nécessaires à la fabrication de la planche sont eux-aussi fabriqués en France comme les pains de mousse de polystyrène en provenance d'Aquitaine et la résine en provenance de la Bretagne ou de l'Aquitaine.

Des planches qui n'en oublient pas d’être performantes

Outre l'aspect écologique, Notox ne néglige pas pour autant le critère performance. Des grands noms de l'industrie du surf dont Stretch, artisan shaper de Californie, Atlantico, artisan brésilien ou encore Minvieille et Chevallier dans le sud-ouest de la France soutiennent le projet et collaborent avec l'enseigne.

Grâce à ces nouvelles pratiques, la Quantum a pu voir le jour. Après plusieurs mois de recherche, cette planche ultra performante est 20 % plus légère et génère seulement 4 kg de déchets dont les ¾ sont entièrement recyclés. Elle a d'ailleurs été élue "Objet de la nouvelle France industrielle" par le Ministère du redressement productif en 2013.

De grands professionnels du surf ont été séduits par la Quantum tel qu'Emmanuelle Joly, 5 fois championne d'Europe de Surf ou encore le breton Ewen Le Goff, membre de l'aventure Lost in the Swell (en compagnie de Ronan Gladu et d'Aurélien Jacob, ils surfent les vagues des îles Salomon grâce à leur trimaran éco-conçu en fibre de lin).

Participer à ce projet en finançant Notox

Notox vient de lancer une campagne de financement participatif afin de récolter des fonds pour financer son développement et généraliser le "ride éco-responsable". Sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank, vous pourrez acheter votre planche jusqu'à 27 % moins chère mais aussi obtenir des lots d'entreprises partenaires de la société basque (bracelets en néoprène récupérée sur des combinaisons jetées, wax naturelle Green Fix, crème solaire bio…) en contrepartie de vos dons. Si vous voulez les soutenir et encourager cette initiative écologique, n'oubliez pas d'aller visiter leur plateforme.

Plus d'articles sur les chaînes :

Pyrénées-Atlantiques
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...