Un logo et un célèbre graphiste contre le réchauffement climatique

Le créateur de l'emblématique I ♥ New York, Milton Glaser, lance sa propre campagne.

Milton Glaser, l’un des plus grands graphistes du monde, le créateur du poster de Bob Dylan en1967, ou de I ♥ New York, en 1977, ou, plus récemment, de l’affiche de la dernière saison de Mad Men, a dessiné un nouveau logo, un cercle noir et vert. 

Présenté officiellement au mois d’août à l'école d'arts School of Visual Arts de New York, ce logo fait déjà beaucoup parlé de lui. Et c’est le but recherché. Il est le symbole de la campagne de sensibilisation au changement climatique que Milton Glaser lance.

"Il n’y a pas de problème plus grave aujourd’hui que notre survie sur terre", explique le graphiste au magazine Deezen. "La question est : comment se fait-il qu’il y ait encore des gens qui ne se sentent pas concernés ?″

Avec le slogan ″It’s not warming, it’s dying″, que l’on peut traduire littéralement par ″ce n’est pas en train de se réchauffer, c’est en train de mourir″, le graphiste vise à créer un plus grand sentiment d’urgence autour du changement climatique, en s’éloignant de l’expression “réchauffement climatique” devenue fade.

Le logo "suggère une vue de la Terre depuis l’espace, avec seulement une toute petite lueur de vie" explique le blog de School of Visual Arts.

“Je ne sais pas vraiment d’où je tiens mes idées, mais la disparition de la lumière semblait être ici un bon message.”

La pièce maîtresse de la campagne est un badge reprenant ce logo. La partie verte est imprimée avec une encre fluorescente. Ces badges sont vendus 4 dollars les 5, sur itsnotwarming.com. Tous les profits retournent à la production et de la distribution de ces badges.

Milton Glaser incite les personnes à poster sur les réseaux sociaux leurs photos d’eux portant ce badge.

″Si la moitié des gens sur Terre portait ce badge, même les puissants de ce monde seraient obligés d’agir", a-dit-il à Deezen, faisant référence aux multinationales qui, d’après lui, ont empêché ou retardé une prise de conscience mondiale.

Le hashtag #itsnotwarming déclenche déjà de nombreuses réactions sur Twitter.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...