Le monde de la voile en deuil

Claude Harlé est décédée à La Rochelle suite à une longue maladie à l'âge de 81 ans.

Muscadet, Armagnac, Sangria... Les voileux feront instantanément la différence entre un alcool et un plan de Phillipe Harlé. Phillipe Harlé nous a quittés en 1991 à l'âge de 70 ans, mais Claude, sa femme, veillait sur le fabuleux patrimoine laissé en héritage aux générations de navigateurs qui ont tiré leurs premiers bords sur un plan portant le nom d'un vin ou d'un alcool.

Depuis leur rencontre à l'école des Glénans, Claude Harlé a accompagné son mari durant toute sa carrière d'architecte naval. Elle a vécu sur la mer, en croisière, autour de l'Atlantique. Régatière, elle pratiquait la compétition à bord de son Muscadet Juliénas et a participé à la Mini-Transat de 1987. Engagée dans la voile sportive comme dans la voile éducative, Claude Harlé, juge national de voile, fut membre du Comité olympique et a reçu la médaille d'or de la Fédération française de voile. 

En avril dernier, Claude Harlé était présente au Salon du livre féminin de La Rochelle pour présenter son livre Muscadet, Armagnac, Sangria… Philippe Harlé architecte naval, un livre pour raconter Philippe.

Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle, et ancien dirigeant du chantier Fountaine-Pajot a déclaré "J'ai appris son décès ce matin avec une grande tristesse. C'est vraiment quelqu'un qui a marqué l'histoire maritime de la ville de La Rochelle. Elle a toujours été très présente dans le monde éducatif et associatif. Elle faisait beaucoup de voile avec des enfants et a organisé de nombreux événements. Elle était suractive. C'est une grande personnalité qui disparaît."

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...