Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Le plus vieux bateau de France, habitué des régates classiques, a 117 ans !

Les régates de Voiles de Saint-Tropez, c'est aussi l'occasion de découvrir des voiliers centenaires, merveilles anciennes restaurées et entretenues par leurs propriétaires. Lulu, un cotre aurique de 117 ans était de la partie pour cette 15e édition.

Le

Il s'appelle Lulu et a fêté ses 117 ans cette année. On a pu l'admirer la semaine dernière sur les Voiles de Saint-Tropez mais c'est un habitué des régates classiques en Méditerranée. Aujourd'hui, ce voilier, basé à Sanary-sur-mer appartient à un groupement de 9 copropriétaires, qui l(ont racheté en 1999. Il est remarquablement entretenu et on souhaite quil ait encore de belles années devant lui. 

Ce cotre aurique a été construit en 1 897 par l'architecte Rabot, sur le chantier Texier à Argenteuil, sur les plans de Gustave Caillebotte. On sait très peu de chose sur son histoire hormis le fait qu'il aurait appartenu au baron de Neufville de 1905 à 1911. On retrouve une trace de ce voilier aux régates internationales de Meulan (Seine) en 1900. Par la suite, il a appartenu à différents propriétaires, porté plusieurs noms et navigué en croisière côtière.

On retrouve sa trace en 1986, près de Montpellier, qu'il quitte pour la Bretagne, où il a subi une restauration complète au chantier du Guip de l'île aux moines (Golfe du Morbihan). Il porte alors le nom de Gunga Din et navigue dans les eaux bretonnes. Il retourne ensuite dans les eaux méditerranéennes et est alors racheté par ses actuels propriétaires.

Il a été classé monument historique le 6 septembre 2013 et est labellisé BIP (Bateau d'Intérêt Patrimonial) par la Fondation du patrimoine maritime et fluvial.

FX Ricardou nous a fait remarquer que deux autres bateaux étaient encore plus vieux que Lulu, navires construits en France également. Cependant, Lulu reste le plus vieux voilier à participer encore aux nombreuses régates.

La Vétille, un des premiers yachts à voiles français a été construit en 1893 par les chantiers Dubigeon à Nantes et le Vezon est un dériveur construit en 1887 par le chantier naval Blasse situé à Chantenay-sur-Loire. 

Autres noms  Gunga Din 
Gréément Cotre aurique 
Débuts 1897
Longueur hors-tout  14,42 m
Longueur de coque 11,42 m (9 m flottaison) 
Maître bau 2,78 m
Tirant d'eau 1,85 m
Tirant d'air 12 m
Voilure 90 m2
Déplacement 9 tonnes
Architecte Thomas Rabot
Motorisation yanmar 3GM 7 ch (2008)
Chantier Texier Argenteuil
Armateur Propriété Lulu
Port d'attache Sanary-sur-Mer
Protection Classé MH (1993)
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO