Le port de commerce de Brest se développe

Dans le but d'accueillir un nouveau pôle dédié aux énergies marines renouvelables, le port de commerce de Brest va subir d'importants développements d'ici à 2020.

Le Conseil Régional de Bretagne planche sur un projet de développement du port pour renforcer son trafic et son attractivité. Les gros navires pourraient accéder plus facilement au port et des activités annexes, axées sur les énergies maritimes renouvelables, pourraient être mises en place. Ce projet d'envergure nécessite un budget d'environ 220 millions d'euros et prendra fin en 2020. Plusieurs phases sont d'ores et déjà programmées.

D'ici 2015, l'objectif principal est de créer des infrastructures maritimes soit, un quai de 360 mètres et un terre-plein contigu, pouvant accueillir des industries éoliennes. D'autre part il est question de draguer le chenal d'accès qui mène au port de commerce ainsi que l'accès aux quais et d'étendre le polder existant. Pour finir, une voirie terrestre sera aménagée autour du polder.

La deuxième étape du projet consistera à stabiliser la zone restante sur le polder, de construire un quai lourd pour accueillir les éoliennes flottantes et d'aménager un terre-plein arrière à ce quai, d'ici 2 017.

Enfin, la dernière étape consistera à construire une digue de fermeture entre le quai lourd et le polder, de réaliser un dragage complémentaire des accès maritimes au polder et aménager les terre-pleins complémentaires.

L'aménagement du polder coûtera environ 160 à 170 millions d'euros mais sa réalisation et les activités industrielles qui en découleront permettront de créer 400 à 500 emplois dans le secteur des énergies marines renouvelables. Le maintien et le développement du trafic commercial portuaire sont quant à eux, estimés entre 50 et 57 millions d'euros.

Lire l'article en rapport --> Brest se tourne vers les énergies marines renouvelables

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...