Volvo Ocean Race - Classement au Pot au Noir

© Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race

Ce matin, des nouvelles du bord sont arrivées depuis la Zone de Convergence Intertropicale, le Pot au Noir.

Pour la première fois, une réelle distance s'est installée entre les concurrents, le premier étant séparé du dernier de 136 milles. Sous un vent de 9 nœuds, les concurrents, Team Brunel, talonné par Abu Dhabi Team, mènent la course direction le waypoint Fernando de Noronha, île brésilienne, à 820 milles.

Les sept équipages sont donc entrés dans la Zone de Convergence Intertropicale (ZCIT), le Pot au Noir. Cette zone est une ceinture, de quelques centaines de kilomètres du nord au sud, de zone de basses pressions entourant le Terre près de l'Équateur. Elle est formée par la convergence des masses d'air chaudes et humides anticycloniques provenant des tropiques portées par les alizés. Plus couramment, elle désigne une zone de navigation dangereuse en raison des conditions météorologiques qui y règnent.

C'est pour le moment la pluie qui accompagne nos équipages en direction du sud. La Team Vestas Wind et MAPFRE sont à l'est. Dongfeng Race Team, Team Alvamedica et Team SCA sont au centre, cette dernière rattrapant son retard. Team Brunel et Abu Dhabi Ocean Racing ont choisi de passer à l'ouest. Pour l'instant, ce dernier choix paraît payant puisque Brunel avance à 10 nœuds ce matin, contre 1 nœud à l'est pour Vestas.

Crédit : Francisco Vignale/MAPFRE/Volvo Ocean Race 

Des nouvelles des équipages

Chez Abu Dhabi, le Pot au Noir n'est pas problématique, outre mesure. Malgré les vents rencontrés atteignant 15 nœuds, l'équipage fait "une superbe route" jusqu'au sud. Alors qu'ils admiraient un magnifique coucher de soleil, la pluie est venue interrompre ce délicieux moment, ce qui n'était pas pour déplaire à la team de Ian Walker qui conclut par "S'il vous plaît laisser la pluie tomber ! Nous pourrions tous profiter d'une douche !"

Côté Alvimedica, on est moins serein. L'équipage est "en quelque sorte en train de dériver". En effet, tout est noir autour d'eux, la vitesse du vent est à peine enregistrée tellement qu'elle est basse, entre 1 et 2 nœuds. Dans ces conditions, il est difficile de trouver son chemin et de détecter les nuages, à part avec le radar. Les hommes sont sur le qui-vive, prêts à détecter le moindre signal de vent.

Dongfeng n'a pas trop le moral, "nous avons perdu du terrain la nuit dernière et notre position de leader". "La journée prend un goût amer après cela" ajoute l'équipage. Pour le moment, il navigue droit devant avec le spi en tête dans un vent léger, rien de bien intéressant mais la team en profite pour se reposer, manger, dormir…

Les autres équipages appréhendent le passage de ce Pot au Noir et continuent tranquillement leur chemin. 

Crédit : Francisco Vignale/MAPFRE/Volvo Ocean Race
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...