Volvo Ocean Race - Trois équipages ont quitté le pot au noir

© Matt Knighton/Abu Dhabi Ocean Racing/Volvo Ocean Race

Depuis 3 jours les équipages souffrent d'être perdus dans le noir, à la dérive, sans aucun vent pour avancer… Heureusement, trois d'entre eux ont définitivement quitté le pot au noir et les suivants ne devraient plus tarder.

Journée du 22 octobre

Alors la flotte est entrée dans la zone du Pot au Noir ce 21 octobre, certains sont aujourd'hui sortis de cette zone intertropicale où tout peut arriver. En tête, Abu Dhabi Ocean Racing et Team Brunel qui avaient choisi de passer par l'Ouest dès leur passage du Cap Vert. Sage décision puisque les cinq autres équipages prennent leur mal en patience, à plus de 90 milles des premiers. Ils attendent le moindre souffle de vent qui pourrait leur faire quitter la Zone Intertropicale de Convergence. Le reporter embarqué d'Alvimedica, Amory Ross, écrivait hier "Une nouvelle fois, nous dérivons dans l'obscurité, sans la moindre ride sur l'eau avec les voiles qui claquent sans but." Même ceux qui ont déjà participé à la Volvo Ocean Race et qui connaissent le pot au noir ont le moral en berne. Il est difficile pour tous de devoir attendre le vent et d'avancer milles par milles. "Nous détestons jouer à la loterie. Nous préférons agir sur des faits et des chiffres. Parfois la chance est avec nous, parfois contre nous. Mais à la fin, la situation finit par s'égaliser" résume Bouwe Bekking, le skipper de Team Brunel.

Il reste encore 6 487 milles aux équipages pour rejoindre Le Cap et boucler cette première étape et tout peut encore changer.

Crédit : Corinna Halloran/Team SCA/Volvo Ocean Race

Journée du 23 octobre

Ce matin, trois équipages étaient donc officiellement sortis du Pot au Noir : Abu Dhabi et Brunel à l'ouest et Team Vestas Wind à l'est. Les autres jonglent entre nuages, vent calme et rafales. Du côté de la Team SCA, elles sont bonnes dernières et sont coincées dans un vent de 5 nœuds.

Pour les trois premiers équipages, la navigation se déroule désormais dans de meilleures conditions. Le vent est stable et tourne autour de 15 nœuds. L’'quipage de Ian Walker (Team Abu Dhabi), n'est plus qu'à 450 milles du way point de Fernando Noronha et à 193 milles de l'équateur, qu'il devrait franchir dans un peu plus de 10 heures. Le score est très serré et le trio de tête se bat pour emporter la première place du classement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...