Volvo Ocean Race - Enfin l'hémisphère sud

© Yann Riou/Dongfeng Race Team/Vol

Les sept équipages de la Volvo Ocean Race ont enfin franchi l'Equateur et atteint le way point Fernando de Noronha dans l'hémisphère sud.

Les sept équipages de la Volvo Ocean Race ont enfin franchi l'Équateur et se retrouvent dans l'hémisphère sud. Après deux semaines de course intense, c'est l'occasion de se reposer et de s'amuser pour les "bizuths de l’équateur" même si le cœur n'est pas à la fête pour tout le monde. Cette première partie d'étape a été difficile pour les équipages qui ont passé l'hémisphère nord à la jouer collé serré.

"Neptune ne nous a pas épargnés, nous laissant assez peu l'envie d’aller faire les marioles avec lui en ce jour de changement d'hémisphère. Alors on a choisi de vaquer à nos occupations. La barre et les réglages pour les uns, la bannette pour les autres […]"

"Cela dit, l'équateur, on est parti pour le repasser au moins trois fois sur cette Volvo. Alors ce n'est peut-être que partie remise ?" explique Yann Riou, à bord de Dongfeng.

Credit: Brian Carlin/Team Vestas Wind/Volvo Ocean Race

Mi-parcours de la première étape

Ce week-end, les équipages ont donc franchi symboliquement le cap de la mi-parcours entre Alicante et Le Cap (6 487 milles au total). Après avoir atteint le way point de Fernando de Noronha, ils entament une longue traversée de l'Atlantique Sud, direction l'Afrique du Sud. Pour le moment, Abu Dhabi Ocean Racing mène toujours la flotte mais à seulement 17 milles d'avance de ses concurrents. Suivent la Team Brunel, la Team Vestas Wind et le Dongfeng Race. Team SCA qui ferme la marche.

L'anticyclone de Sainte Hélène attend prochainement les équipages. En octobre, cette zone de haute pression se retrouve régulièrement sur une latitude assez élevée. Afin de s'assurer de ne pas y rester coincé par manque de vent en la traversant, les équipes feraient mieux de la contourner. Que ce soit à l'est ou à l'ouest, ils vont devoir se concentrer sur les prochaines heures pour pouvoir se démarquer et gagner dans le sud, avant d'amorcer un virage à l'est direction Le Cap. Toutes les techniques seront bonnes pour conserver ou prendre la tête du classement. En attendant, tous profitent de conditions favorables à la glisse avec un vent de sud-est de 16 à 22 nœuds pour les bateaux au nord et légèrement plus faible pour ceux au sud.

Au début de la semaine, les conditions météos devraient être moins favorables avec des orages, des rafales et des grains à négocier.

Credit : Brian Carlin/Team Vestas Wind/Volvo Ocean Race
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...