Route du Rhum 2014 - Peyron s'envole et les autres classes affrontent une nouvelle dépression

© T.Martinez / BPCE

Loïck Peyron continue de faire cavalier seul chez les Ultimes alors que les autres classes sont touchées par une nouvelle dépression.

Peyron s'envole

Loïck Peyron a réussi à s'échapper de la bulle anticyclonique au large de Madère mercredi matin, contrairement à ses concurrents Ultimes. Il profite donc modestement des alizés et aligne des moyennes de plus de 20 nœuds alors que les autres atteignent à peine les 10 nœuds. Le skipper de Maxi Solo Banque Populaire VII a creusé l'écart puisqu'il est à plus de 300 milles de ses poursuivants. Seul Yann Guichard (Spindrift 2) a réussi à s'extraire des calmes dans l'après-midi mais est à plus de 200 milles du leader…

Encore une nouvelle dépression

Côté Imoca, François Gabart (Macif) est au large des Açores et affronte une nouvelle dépression : une brise de Sud-Ouest d'une vingtaine de nœuds. À la latitude des Açores, la mer est encore maniable mais c'est une nouvelle fois usant pour les skippers comme pour les bateaux.

Crédit : François Gabart par Christophe Launay / MACIF

Côté Multi50, Yves Le Blévec (Actual) a enfin pu repartir de Cascais (Portugal) mercredi vers 19 heures mais il est désormais en dernière position du classement, à plus de 300 milles du leader Lalou Roucayrol (Arkema Région Aquitaine). Ce dernier profite de son option de passer par au large de Ouessant. Il a touché la nouvelle dépression en premier et va aussi à la rencontre du front.

Crédit : Yves Le Blévec par Thierry Martinez/SEA&CO

Les Class40, qui sont soumis à un vent de d'Ouest d'une douzaine de nœuds vont devoir faire face à un flux de Sud-Ouest plus musclé dans la journée. Il faudra donc tirer des bords pour se recaler vers l'Ouest car du côté de Madère, une bulle anticyclonique rend la trajectoire très aléatoire… Les derniers Class40 risquent d'être repoussés, avec les Classe Rhum, vers le Cap Finisterre où la brise pourrait atteindre plus de 40 nœuds la nuit prochaine.

Pierrick Tollemer (Ensemble pour entreprendre) fait route sur La Corogne pour des soucis d'énergie ayant perdu son hydrogénérateur.

Crédit : Ensemble pour entreprendre par DR

Une arrivée prochaine

Les Ultimes vont donc pouvoir suivre la route des alizés jusqu'à l'arrivée du leader prévue pour le début de la semaine, tandis que les autres classes vont devoir s'extirper de cette dépression en tentant de gagner dans l'Ouest.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...