Le MS Loire Princesse sera livré en mars 2015

Transfert Quai des formes - Bassin de Penhöet © Bernard Biger

Le MS Loire Princesse est actuellement dans le bassin de Penhöet afin de continuer sa construction. Mis à flot le 21 novembre dernier, il est aujourd'hui dans sa phase d'armement et sera livré en mars 2015.

Commandé en février 2014, le MS Loire Princesse vient d'être mis à flot à Saint-Nazaire (voir l'article) après avoir été assemblé dans la plateforme B des chantiers STX de Saint-Nazaire depuis mi-septembre (voir l'article). La construction de la coque, réalisée par Mécasoud, est achevée et le navire fluvial continue désormais sa phase d'armement dans le Bassin de Penhöet à Saint-Nazaire. La livraison est prévue en mars 2015.

Crédit : Mise à flot dans la forme B - STX France par Bernard Biger

Ce sont des industriels de Neopolia qui vont intervenir pour équiper le bateau : Shipelec pour l'électricité, Gestal pour les réseaux, Cofely-Axima pour la climatisation-ventilation, Polyecim Composites pour la fourniture des blocs sanitaires, See Meere pour le système propulsif, Mapac Panel pour les panneaux des cloisons et MYG Design pour l'agencement.

Crédit : Mise en place des superstructures aluminium par Bernard Biger
Crédit : Mise en place des roues à aube par Bernard Biger

Pour rappel, le MS Loire Princesse sera affrété par CroisiEurope, leader de la croisière en Europe, dès avril 2015. Il naviguera sur la Loire entre Saint-Nazaire et Angers (Bouchemaine) pour des croisières de 6 à 8 jours au cœur des pays de la Loire, à la découverte d'un patrimoine architectural et historique riche. Ce navire fluvial classé 5 ancres s'inspire de la technique d'autrefois mais comporte toute la technologie d'aujourd'hui. Il sera équipé de 48 cabines doubles, dont 30 sur le pont supérieur et munis de balcons et accueillera 90 passagers.

Pour pouvoir s'adapter aux contraintes de navigation de La Loire ainsi qu'à son côté "sauvage" Stirling Design International s'est inspiré des plates de Loire pour proposer une carène très plate de faible tirant d'eau (70 cm à vide et de 80 en charge) grâce à des superstructures en aluminium. Le MS Loire Princesse sera également équipé d'un système propulsif unique de roues à aubes. Pour les développer, SDI a été accompagné par les bureaux d'études spécialisés Arco Marine et, Ship ST et Hydrocéan. La superstructure et les deux roues ont été fabriquées par l'entreprise Acco et sont en place depuis la mi-novembre.

Le MS Loire Princesse peut ainsi naviguer efficacement dans une profondeur d'eau limitée et à faible vitesse (15 km/h).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Madeleine Marie France Lacour - 09 Avril 2015
Ce n'est pas navigable plus loin qu'Angers?
Ajouter un commentaire...