Route du Rhum 2014 - Revivez l'arrivée des Class40 (3/3)

© Pen Duick

Et voici la fin du classement des Class40 avec les arrivées des participants de la 22ème à la 31ème place. C'est Vincent Lantin qui ferme la marche avec la 32ème place de la catégorie. Pour rappel, ils étaient 43 à prendre le départ de cette 10ème édition du Rhum mais 11 solitaires ont été contraints d'abandonner.

22 - Dominique Rivard en 20 jours 23 heures 19 minutes et 46 secondes

C'est le 23 novembre à 13 heures 19 minutes et 46 secondes que Dominique Rivard a franchi la ligne d'arrivée de Pointe-à-Pitre. Résidant à Marie-Galante, il a reçu un incroyable accueil, entouré des télévisions et radios locales, le tout dans un brouhaha de tambours. "J'ai manqué un coup tactique à la fin quand il fallait rester dans le Nord et que je suis parti trop au Sud… J'ai un peu galéré : j'ai fait une nuit blanche supplémentaire ! Je me sens vraiment très heureux de retrouver ma petite famille : c'est ce qui m'a manqué le plus, d'être auprès d'eux. Et le bonheur d'être arrivé au bout : c'est tout de même une Route du Rhum, et au risque de me répéter, celle-là, je vais pouvoir me la tatouer ! C'est indélébile dans mon cœur et dans mon corps."

23 - Maxime Sorel en 21 jours 04 heures 42 minutes

Le skipper de V & B-MS Sailing Team est arrivé en Guadeloupe le 23 novembre à 18 heures 42 minutes et 00 seconde. C'est sur la fin que Maxime Sorel a réussi à grapiller des places en passant devant Lionel Regnier et Patrice Bougard entre la Tête à l'Anglais et Gosier. "Content d'en avoir fini parce que j'ai eu pas mal de galères ! C'est une super expérience. J'ai fini la course comme j'ai commencé : j'ai pris 35-40 nœuds devant Ouessant et j'ai encaissé 45 nœuds dans le canal des Saintes ! Ça m'a rappelé à l'ordre… Et puis le final était super intéressant puisqu'on s’est rejoint avec Lionel (Regnier) et Patrice (Bougard) : c'était la cerise sur le gâteau avec un petit match-racing tout le long de l'île et je gratte deux places grâce à ça… Et je suis premier Class40 "vintage" ! Première transat aussi : je ne voyais pas ça si long."

24 - Patrice Bougard en 21 jours 05 heures 24 minutes et 06 secondes

Il est arrivé le 23 novembre à 19 heures 24 minutes et 06 secondes. Il a terminé la course sans pilote et s'est fait passer devant par le jeune Maxime Sorel à la fin mais ce qu'il retient reste les puissants grains dans le Canal des Saintes. "Des soucis ? Oui : on m'a surnommé Mac Gyver… Je n'ai pas arrêté de bricoler. Je n'étais pas là pour faire un score, mais du plaisir j'en ai eu oui, parce qu'il y avait de la concurrence, une météo tordue et c'était mon dernier Rhum ! Le skipper était en forme jusqu'à hier : j'ai perdu mes deux pilotes et depuis, j'ai dû dormir cinq minutes en 24h… J'ai arrêté le bateau pour me reposer un peu et c’est pour cela que j'ai perdu une place face à Maxime."

25 - Lionel Regnier en 21 jours 06 heures 24 minutes et 03 secondes

C'est le 23 novembre à 20 heures 24 minutes et 03 secondes que Lionel Régnier a bouclé le parcours. Cette Route du Rhum aura été difficile comparé à il y a 4 ans. Le vent, la pluie, les conditions météos auront eu raison du plaisir de Lionel. "Ce fut beaucoup plus dur que la dernière édition ! Il y a quatre ans, nous avions eu des alizés sympathiques où on pouvait se faire plaisir, mais là… Pas beaucoup de soleil et quand il était là, il y avait 35 nœuds ! Le soleil, grand spinnaker, quinze nœuds de vent, cela a dû arriver quatre-cinq heures sur toute la traversée. Le reste du temps, la question était de savoir ce qu'il fallait faire, quelle toile mettre, qu'est-ce qui va casser ? Tu ne peux pas être serein et tu baisses le curseur… C'était moins rigolo."

26 - Rodolphe Sepho en 21 jours 18 heures 33 minutes et 11 secondes

Le skipper de Voiles 44 est arrivé le 24 novembre à 08 heures 33 minutes et 11 secondes. Le jeune Guadeloupéen de 28 ans a bouclé sa première transatlantique en solitaire à bord du plus vieux bateau de la flotte des Class40. "Merci, merci franchement d'être venu, ça fait vraiment plaisir de voir autant de monde. Toute la course a été magnifique. Je me suis amusé du début jusqu'à la fin. Il y a eu des moments un peu plus compliqués avec le moral qui vacillait parce que le bateau m'a causé quelques misères, il n'est plus tout jeune et m'a demandé pas mal d'attention pour la préparation. Les dernières heures ont été un peu dures, je n'avais plus d'électricité à bord, plus de cartes, plus rien du tout…"

Crédit : Pen Duick

27 - Philippe Fiston en 22 jours 06 heures 04 minutes et 48 secondes

Le skipper Guadeloupéen a terminé sa transat en solitaire le 24 novembre à 20 heures 04 minutes et 48 secondes. Fatigué et ému, il a été accueilli par une foule enthousiaste."J'ai eu tellement de problèmes ! L'objectif, ce n'était pas cette place… Pendant toute la traversée, ça m'a pris la tête et il fallait que je me lâche à l'arrivée à Pointe-à-Pitre. Je m'étais bien préparé physiquement, mentalement, mais il y a des paramètres qu'on ne peut pas manager : j'ai eu beaucoup de soucis techniques et tout se dégradait progressivement. On subit ce qui lâche ou ça ne répond pas comme on souhaite."

28 - Nicolas Thomas en 23 jours 18 heures 32 minutes et 08 secondes

Le skipper antillais, originaire des Saintes qui est arrivé le 26 novembre à 08 heures 32 minutes et 08 secondes. Monopolisé à quai en raison d'une longue escale, ce jeune talent du large a réussi à se remobiliser pour reprendre le fil de sa course et décrocher cette 28ème place. "Les derniers mètres avant la ligne ont été très longs… Plus j'avançais, moins il y avait de vent. Mais, j'ai ressenti un grand soulagement d'avoir enfin coupé cette ligne d'arrivée et de savoir que j'allais toucher terre et retrouver les copains. Les derniers milles ont vraiment été les plus longs de ma vie. Au bout du compte, je retire pas mal d'expérience acquise sur cette course, ma première transat en solitaire. J'ai fais quelques petites erreurs, justement par manque d'expérience… Mais il faut bien commencer par quelque chose. Le résultat sportif n'est pas celui que j'espérais au départ de cette Route du Rhum, mais je relativise, ce n'est que du bon pour la suite…"

29 - Olivier Roussey en 24 jours 08 heures 01 minute et 21 secondes

Il est arrivé le 26 novembre à 22 heures 01 minutes et 21 secondes

30 – Antoine Michel en 24 jours 13 heures 13 minutes et 5 secondes

C’est le 27 novembre à 01 heures 13 minutes et 05 secondes qu’il a franchi la ligne d’arrivée.

31 – Paul Hignard en 25 jours 07 heures 35 minutes et 10 secondes

Le plus jeune concurrent de la 10ème édition de la Route du Rhum a passé la ligne d'arrivée de Pointe-à-Pitre ce 28 novembre à 21 heures 35 minutes et 10 secondes. Ces derniers jours ont été particulièrement difficiles pour le jeune malouin qui a subi une avarie de mât le 21 novembre dernier. Il a néanmoins décidé de finir la course mais a subi de nombreux déboires jusqu'à son arrivée sur l'île. À 9h30, le matin de son arrivée, il avait dû réaliser une escale technique pour réparer son mât.

32 – Vincent Lantin

Plus d'articles sur les chaînes :

Guadeloupe
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...