Pas de panique pour l'Hermione !

Depuis début février, l'Hermione doit composer avec la panne électrique d'un de ses moteurs. En septembre dernier, la frégate avait déjà subi une avarie technique sur ce même propulseur azimutal. Maryse Vital, Déléguée générale de l'Association Hermione se veut rassurante.

Équipée de deux moteurs électriques, l'Hermione dispose de deux jeux de moteurs, l'un de 1re génération et l'un de 2e génération. Alors que la frégate est équipée de la deuxième paire de moteurs, elle subit une première avarie en septembre. Les moteurs sont alors envoyés en réparation, chez le constructeur italien et l'Hermione réalise ses essais en mer avec les moteurs de secours de 1re génération. Finalement, il s'avère qu'ils ont bien servi et que les essais ont été concluants. Après réparation, les deux moteurs de 2e génération ont été réinstallés sur le navire et finalement, début février, l'un des deux "pods" a refait des siennes. "Le moteur s'est arrêté à deux reprises, il n'a pas cramé. Dès que le problème est arrivé, on a tout coupé. Finalement, il avait une puissance supérieure à ce dont on avait besoin" nous explique Maryse Vital déléguée générale de l'association Hermione.

Ce deuxième problème technique, même s'il est différent de celui de septembre, a obligé l'association à renvoyer le moteur chez son constructeur, en Italie, sous couvert de la présence d'un expert pour "préserver nos intérêts." "Nous allons voir pourquoi nous avons encore rencontré un problème. Ces moteurs de 2e génération devaient être de meilleure qualité que les 1ers, mais c'est finalement l'inverse qui se produit. Finalement, on n'a pas besoin des deux générations de moteurs, mais on espère quand même pouvoir les récupérer pour servir de moteur de secours."

Maryse Vital tempère "Au-delà de la motorisation et la propulsion, les groupes électrogènes fonctionnent très bien."

Et finalement, n'oublions pas que l'Hermione reste un voilier "Même si les moteurs sont utilisés pour faciliter les entrées ou les sorties de port ou pour naviguer dans des conditions météo plus fortes, l'Hermione fonctionne à la voile. Lors des essais, 82 % de la navigation s'est faite à la voile et la proportion sera plus importante lors de la traversée de l'Atlantique."

Pas de décalage pour la date de départ aux États-Unis

L'Hermione devrait bien prendre la mer pour son grand voyage vers les États-Unis le 18 avril prochain, "comme prévu". Les essais en mer devraient reprendre la semaine prochaine. "On a amélioré quelques points techniques, pas seulement les moteurs. On a ajouté des choses, modifié quelques aménagements pour améliorer le confort et le quotidien de l'équipage."

Reprise des visites début mars

Pour le moment, les visites de l'Hermione sont totalement arrêtées puisque le navire subit des travaux de carénage et de peinture. "La frégate devrait quitter le bassin des chalutiers fin février pour retourner à La Rochelle et reprendre les visites jusqu'au départ." En effet, les visites sont très importantes pour l'association puisqu'elles permettent de financer l'entretien du bateau et son grand voyage.

Crédit : Francis Latreille / Association Hermione

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : L'Hermione

L'Hermione fera escale à Brest pour son grand retour d'Amérique

L'Hermione a rendez-vous avec les Américains

Photos