Volvo Ocean Race - MAPFRE décroche la victoire d'étape à Auckland

© Xaume Olleros / Power Sport Images

Les dernières heures de course ont été particulièrement intenses sur ces 20 jours de course, reliant Sanya en Chine, à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Alors que les 3 leaders de tête rivalisaient pour la victoire, c'est finalement MAPFRE qui termine en 1re position.

La bataille a fait rage entre MAPFRE, Dongfeng Race Team et Abu Dhabi Ocean Racing (ADOR) ces derniers jours. Décrochant tour à tour la tête de la flotte, la guerre a duré jusqu'aux derniers milles dans le golf d’Hauraki.

Hier, au classement de 16 h 40 (heure française), les Espagnols avaient réussi à prendre l'avantage sur Ian Walker et son équipage, mais ne devançaient l'équipe émiratie que de 0,7 milles. Tout l'enjeu résidait dans leur capacité à conserver cette 1re place et à subir les assauts répétés de Dongfeng et ADOR. "Cette étape a été très difficile. Il y a eu beaucoup de changements de places. Nous avions beaucoup appris sur l'étape 3 et là, nous avons vraiment bien navigué. Nous n'avions pas démarré cette Volvo comme souhaité. Nous sommes donc très contents du résultat" raconte le skipper Xabi Fernandez.

MAPFRE a franchi la ligne d'arrivée à 9 heures 31 minutes et 20 secondes (HF), 4 minutes et 25 secondes avant ADOR.

L'Espagnol est un habitué des podiums : champion olympique à Athènes, médaillé d'argent à Pékin, double champion du monde. Victoires décrochées au côté du skipper officiel de MAPFRE, Iker Martinez (absent car retenu par sa préparation olympique). Pour autant, l'équipage espagnol s'offre ici sa 1re victoire d'étape.

Jean-Luc Nélias, seul Français de l'équipage, n'en est pas à sa 1re victoire néo-zélandaise, puisqu'il avait franchi la ligne d'arrivée en vainqueur avec Groupama, lors de la dernière édition. Il raconte "C'est la deuxième fois pour moi, ici à Auckland en vainqueur. C'est super. Avec MAPFRE, nous avons passé trois semaines difficiles. L'étape a été compliquée, parfois ennuyeuse, un peu monotone. La navigation sur la dernière semaine a été dure avec des vents faibles, des positions compliquées. Garder la tête a été difficile, tendu. Ça a été un finish très serré avec beaucoup d'émotion à bord du bateau. Toujours rester mordant, accroché a été important. Il y a eu plein de points clés. La dernière semaine, il a fallu rester un peu plus à l'est, un peu plus au vent des autres bateaux. Cela a fini par payer, mais seulement la nuit dernière…"

Avec cette victoire, MAPFRE se classe 5e du classement général, à égalité de points avec Alvimedica.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...