Navigation sous-marine pour la Volvo Ocean Race


La nuit a été difficile pour quatre équipages de la Volvo Ocean Race. L'un d’entre eux a subi un "départ au tas" quand les trois autres ont été victimes d'un empannage involontaire.

Quatre des six bateaux de la Volvo Ocean Race ont effectué une sortie de route (couché sur le côté) entre le 23 et le 24 mars. L'évènement s'est généralisé rapidement puisqu'il n’a fallu que douze heures pour que les dégâts surviennent. Heureusement, aucun blessé n'est à déplorer et les bateaux restent en course.

Un début de semaine mouvementé

Depuis une semaine, les six Volvo Ocean 65 ont pris le départ de la 5e étape en direction d'Itajai, au Brésil. Les premiers jours de navigation ont été assez rudes en raison des "résidus" du cyclone Pam. Par la suite, les équipages ont choisi de se scinder en deux groupes, trois au sud et trois au Nord. Depuis le 21 mars, c'est Team Brunel qui tient la tête de la flotte et avec la frayeur que viennent de vivre quatre des six équipages, il commence à creuser les écarts, notamment avec Team SCA, le dernier bateau en course.

Empannages involontaires en série

Le 23 mars, Dongfeng Race Team s'est retrouvé couché sur la tranche, nécessitant "deux ou trois heures à remettre tout en place" d'après Yann Riou, reporter embarqué à bord du bateau franco-chinois. "Environ 300 l de flotte à l'intérieur, passés par une trappe d'aération, puis par ma bannette et mon sac de couchage avant de se répartir dans le bateau. […] Au moins une gopro et un appareil photo mort en ce qui me concerne" continue Yann.

Aujourd'hui, nous apprenons que le bateau chinois n'est pas le seul à avoir subi cette sortie de route. En effet, Abu Dhabi Ocean Racing a connu un énorme "départ au tas" alors que MAPFRE, Team SCA et Dongfeng ont expérimenté le "gybe chinois". C'est un empannage involontaire aggravé par la position de la quille basculante et qui fait que le bateau se retrouve couché sur le côté. Les conditions météo sont rudes et laissent peu de place à l'erreur : vent fort d'une quarantaine de nœuds, vagues de plusieurs mètres…

Crédit : Yann Riou / Dongfeng Race Team / Volvo Ocean Race

Crédit : Matt Knighton / Abu Dhabi Ocean Racing / Volvo Ocean Race

Crédit : Anna-Lena Elled / Team SCA / Volvo Ocean Race

Pour le moment, les équipages répertorient les dégâts, mais pour Charles Caudrelier (Dongfeng Race Team), le soulagement est de mise "Tous mes hommes sont à bord (…) et nous n'avons rien cassé, ni déchiré de voiles" a expliqué Caudrelier, allant jusqu'à parler de "miracle."

Les filles de Team SCA ont également vécu la même frayeur "Nous nous sommes retrouvées sur la tranche pendant 2 à 4 minutes avant de lentement redescendre dans la bonne position" a raconté Anna-Lena Elled, la reporter embarquée. L'équipage féminin a perdu près de 40 milles et compte désormais 100 milles de retard sur les leaders. MAPFRE a également fait état d'un empannage chinois, mais n'a pas donné de nouvelles depuis, pour déclarer les avaries.

Deux bateaux épargnés

Seuls Team Brunel, en tête de flotte et Team Alvimedica ont été épargné cette nuit. Les Néerlandais ont désormais une avance importante, mais la sortie du Pacifique n'est pas prévue pour tout de suite. Le cap Horn ne sera contourné que dimanche ou lundi comme le prédisent les dernières estimations.

Crédit : Amory Ross / Team Alvimedica / Volvo Ocean Race

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...