Volvo Ocean Race - Dongfeng Race Team retrouve le sourire

Le bateau de l'équipe franco-chinoise, qui devait rejoindre le Brésil au moteur, est arrivé dans la nuit de dimanche à lundi à Itajai, en même temps que le mât. Les réparations ont pu commencer et les entraînements devraient reprendre jeudi.

Dongfeng Race Team a enfin rejoint le Brésil, dans la nuit de dimanche à lundi. Alors qu'il y a quelques jours plusieurs obstacles se dressaient sur la route du bateau franco-chinois, menaçant son arrivée au Brésil, aujourd'hui l'équipage reprend espoir. Le mât, qui doit être changé pour permettre au bateau de participer à l'In-port puis au prochain départ, est également sur place depuis dimanche 12 avril. "Tout s'est bien goupillé", explique Bruno Dubois, le directeur du projet.

Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng, est également confiant pour la suite des évènements. Il est persuadé que le bateau sera prêt pour la course In-port de samedi 18 avril. L'équipe technique est à pied d'œuvre pour réparer le bateau alors que l'équipage se réunit pour planifier la prochaine étape, en direction de Newport, et la remporter. L'équipage devrait s'entrainer dès jeudi pour l'In-port de samedi.

En abandonnant l'étape vers Itajai, Dongfeng Race Team a pris 8 points, mais reste malgré tout 2e du classement général. Il n’a que 7 points de retard sur Abu Dhabi, le leader du classement. La 3e place est à Team Brunel et MAPFRE, ex aequo avec 18 points, seulement 2 de moins que Dongfeng. Tout est encore possible pour l'équipage au bateau rouge, qui compte bien se rattraper sur l'étape suivante.

"C'est un peu spécial de voir le bateau arriver comme ça. Depuis quelques années, j'ai plutôt l'habitude de faire des courses et d'être accueilli, mais c'est sympa. C'est un grand soulagement. C'est génial parce qu'il y avait deux choses à réaliser pour être sûrs d’être au prochain départ, c'était d'avoir le bateau et le mât pas trop tard. Les deux sont là donc on sera prêt pour la prochaine étape. C'est ce qui est important.

C'était l'aventure. On vient aussi pour ça. Il y a forcément un peu de déception, mais on est plus dans l'action en ce moment. On ne pense pas trop aux conséquences. C'est sûr qu'il y a 8 points, mais le plus important est d'être prêt pour la prochaine étape pour bien finir la course. Ça a été une grande aventure.

Maintenant, on va sortir le bateau, vérifier que tout va bien dessous et surtout préparer le nouveau mât et être prêt à naviguer le plus vite possible. On espère être jeudi à l'eau, si tout se passe bien et naviguer vendredi pour faire l'In-Port samedi et partir dimanche" explique Charles Caudrelier.

Crédits : Ainhoa Sanchez / Volvo Ocean Rac

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...