Volvo Ocean Race - Sydney Gavignet embarque sur Dongfeng pour la traversée de l'Atlantique

Sydney Gavignet, spécialiste français de la course au large, a été contacté par Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng Race Team pour embarquer à bord du bateau franco-chinois, reliant Newport à Lisbonne, au Portugal.

Sydney Gavignet vient de battre le record du Tour d'Irlande, en 40 heures, 51 minutes et 57 secondes – détrônant ainsi l'américain Steve Fosset, qui avait établi le dernier record en 1933. Il était à bord du MOD 70 Musandam — Oman Sail. Et c'est lui que Dongfeng a choisi pour cette transatlantique entre Newport et Lisbonne. Il remplacera donc Eric Peron à bord du Volvo Ocean 65, qui en profitera pour se reposer un peu avant les deux dernières étapes européennes.

"Sidney est un excellent barreur. C'est un expert de la Volvo Ocean Race et cela fait longtemps que je veux naviguer avec lui. Nous avons navigué ensemble il y a 12 ans et ça s'est très bien passé donc je peux seulement espérer que cette étape se passe bien !" a expliqué Charles Caudrelier, le skipper de Dongfeng Race Team.

Ce nouvel équipier français est un fin connaisseur du Tour du monde en équipage puisqu'il y a participé à quatre reprises. Il a participé pour la première fois en 1993 – 1994, aux côtés d'Éric Tabarly (La Poste) et a continué avec Assad Abloy (2001 – 2002) avant de remporter l'édition 2005 – 2006 sur ABN Amro One. Il a ensuite terminé deuxième en 2008 – 2009 à bord de Puma Ocean Racing.

Permettre aux équipiers de se reposer

Le directeur technique de Dongfeng, Bruno Dubois a tenu à expliquer pourquoi Loic Peron ne serait pas à bord pour l'étape 7, malgré la victoire de l'équipage à Newport. "Pour être tout à fait transparent, on peut dire que même si les marins chinois sont au-delà de nos attentes, ils ont encore beaucoup de chemin à faire", a expliqué Dubois. "Cela signifie que les marins non chinois doivent compenser ce manque d'expérience, passer plus de temps sur le pont, expliquer plus les choses, enseigner et, par-dessus tout superviser ce qu'ils font."

"Certains sont fatigués et les rotations nous permettent de garder tout le monde au meilleur niveau. Seuls Charles (Caudrelier) et Kevin (Escoffier) ne sont pas descendus du bateau depuis Alicante et ça ne devrait pas changer."

Charles Caudrelier a ajouté au sujet de Sidney Gavignet "Sidney, c'est le marin français le plus anglo-saxon. Sidney est le Français qui a fait le plus de Volvo, je crois. Il est formé, il connait bien cette activité. Je l'ai connu sur le circuit Figaro. J'ai couru contre lui, j'ai couru avec lui. Je l'apprécie beaucoup, j'ai beaucoup de respect pour lui. C'est un excellent marin. Cela fait partie de notre stratégie de remplacer les gens régulièrement. On est obligé de le faire pour nos marins chinois, mais c'est aussi important pour les autres. À chaque fois que l'on a changé, cela a fait du bien au marin resté à terre. Ça permet de rester frais. La course est longue. Et puis avoir quelqu'un de nouveau qui apporte ses compétences, cela a apporté beaucoup à l'équipe. Sidney arrive gonflé à bloc. Et puis je trouve cela sympa de naviguer avec des gens différents. Sidney, c'est quelqu'un que l'on apprécie tous donc nous sommes contents de l'avoir à nos côtés."

Après l’étape de Lisbonne, la course passera en juin à Lorient puis s’achèvera le 27 juin par l’In-Port de Göteborg, en Suède.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...