Solitaire du Figaro - Jeremie Beyou et Yann Eliès, les deux hommes à abattre ?

Parmi les favoris, deux noms reviennent régulièrement : Jeremie Beyou (Maître Coq) et Yann Eliès (Groupe Queguiner - Leucémie Espoir). Mais n'oublions pas les autres marins expérimentés, qui eux également toutes leurs chances de gagner.

À eux deux, ils comptent de nombreuses victoires sur la Solitaire. Deux consécutives en 2012 et 2013, pour Yann Eliès et trois, en 2005, 2011 et 2014 pour Jeremie Beyou. Comme l'explique Alain Gautier (Generali) "Le profil du gagnant est âgé de 35 à 42 ans, et affiche une expérience bien trempée d'au moins 7 participations, c'est pour cette raison que Yann et Jérémie sont archi-favoris."

Crédit : Les skippers engagés sur la Solitaire du Figaro - Alexis Courcoux

Yann Eliès prendra le départ de la course pour la 16e fois, bien décidé à prendre sa revanche sur l'édition 2014, où un démâtage sur la première étape l'avait empêché de gagner. Jeremie, lui qui vient de se faire opérer du genou, et sort de deux semaines de rééducation dans le Morbihan, possède un mental d'acier et semble serein. "La course se gagne au mental dans le sens où c'est le mental, et non pas la technique qui fait la différence entre le premier et le deuxième. Même si techniquement j'étais prêt, même si j'étais rapide, même si je ne faisais pas d'erreurs, j’ai mis neuf éditions à gagner parce que je restais dans le groupe, croyant que je pouvais l'emporter par élimination. Mais tu ne te comportes pas en vainqueur comme ça. Il faut savoir assommer le groupe. La comparaison avec le vélo est bonne, plus tu vas te faire mal aux jambes, plus ceux d'à-côté vont se faire mal aux jambes. Parfois, il suffit juste d'un virement la nuit quand tout le monde est fatigué pour poser une mine. Il faut vraiment avoir envie d'être un peu méchant pour l'emporter" a déclaré Jeremie Beyou.

Pour autant, il ne faut pas sous-estimer les autres participants. Gildas Mahé (Quali Confort – The Beautiful Watch) est un des grands favoris de cette édition et ne se prive pas de dire qu'il vient pour gagner. Il a d'ailleurs terminé 2de la Solo Concarneau-Trophée Guy Cotten, derrière Corentin Horeau (Bretagne - Crédit Mutuel Performance). Avec ses 25 ans, ce dernier ne correspond pas au profil annoncé par Alain Gautier, mais cela n'empêche, qu'en 2014, il est monté sur la 2e marche du podium. "Je vais m'arracher", confie-t-il.

Crédit : Gildas Mahé - Alexis Courcoux

Crédit : Corentin Horeau - Benoit Stichelbault

 

Charlie Dalin est aussi un sérieux concurrent. Le Champion de France Elite de course au large en solitaire l'année dernière est un habitué des longues étapes en haute mer, soumises à la brise. Enfin, Gildas Morvan (Cercle Vert) compte 19 participations, mais n'a jamais remporté la Solitaire du Figaro.

Crédit : Charlie Dalin - Alexis Courcoux

Crédit : Gildas Morvan - Alexis Courcoux

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Solitaire Figaro

Solitaire du Figaro-Eric Bompard Cachemire - Les premiers noms dévoilés

La flotte de la Solitaire du Figaro obligée de rallier La Corogne