La 46e édition de la Solitaire du Figaro c'est parti !

© Arnaud Pilpré

Les navigateurs de la Solitaire du Figaro - Eric Bompard Cachemire prendront le départ de cette 46e édition ce dimanche 31 mai à 17 heures. La première partie de cette 1re étape nécessitera une grande concentration.

Samedi 30 mai, après une semaine de festivités à Bordeaux, les 39 marins engagés sur la Solitaire du Figaro ont quitté la ville du Grand Départ. Ils ont rejoint Pauillac, pour y courir le Prologue Eric Bompard Cachemire avant de prendre le départ de la 1re étape, ce dimanche 31 mai à 17 h. Les concurrents s'élanceront de l'estuaire de la Gironde pour la première étape, ralliant Sanxenxo, en Espagne.

Xavier Macaire, vainqueur du Prologue d'ouverture sur les eaux de la Gironde

Samedi, les navigateurs ont ouvert le bal avec la traditionnelle régate d'ouverture, sur le mode d'une course contre la montre, jusqu'au pont d'Aquitaine, en plein centre-ville de Bordeaux. Et c'est Xavier Macaire (Skipper Hérault) qui a été le plus rapide avec un chrono de 38 min et 25 sec, devant Thierry Chabagny (Gedimat) et Jeremie Beyou (Maitre Coq), vainqueur en titre de l'épreuve.

Crédit : Alexis Courcoux
Crédit : Alexis Courcoux
Crédit : Arnaud Pilpré
Crédit : Podium du Prologue Eric Bompard Cachemire 2015 - Alexis Courcoux
Crédit : Xavier Macaire - A.COURCOUX

Descendre la Gironde piégée, jusqu’à la pointe de Grave

Pour commencer, les solitaires devront descendre la Gironde et jongler avec les bancs de sable, les bouées de chenal à respecter, le courant ou encore les troncs d'arbres flottants. La concentration devra être de mise s'ils ne veulent pas s'échouer sur un banc de l'estuaire, comme l'avait fait un bizuth, il y a deux ans. Ce parcours d'environ 30 milles les amènera vers le large.

"Le début de cette étape, c'est la plus grosse difficulté. Sortir de l'estuaire avec du courant, pas forcément beaucoup de vent et des bancs de sable, des bouées à respecter. Le danger de s'échouer et de louper une bouée, c'est le cauchemar du figariste. Une fois que nous aurons dépassé la passe sud de la Gironde, il y aura un gros soulagement ! On va essayer de faire le l'ouest tout de suite pour aller cherche une bascule. Les routages nous font faire le tour de la paroisse. J'aime bien ce genre d'étape. Plus c'est compliqué, plus il y a de transitions, plus je suis heureux" a déclaré Yann Eliès.

Une fois au large, les marins devront aller chercher rapidement vers l'ouest, une bascule de vent, qui leur permettre alors de descendre vers la route directe soit vers le cap Finisterre. À partir de lundi, la météo devrait changer et les skippers devront éviter une zone sans vent. Enfin, mardi de nouveau le vent, pour de nouveau retrouver des zones sans vents à l'approche des côtes espagnoles.

"La toute première partie de l'étape sera excessivement exigeante dans l'estuaire, mais également à l'approche du cap Finisterre. La première difficulté sera de ne pas rater de bouées lors de la descente de la Gironde, il y en a une vingtaine à respecter, et la seconde, d'arriver à s'extraire des courants. La première nuit sera difficile parce qu'il y aura une molle, puis du louvoyage dans le golfe de Gascogne. Nous pouvons nous attendre à une dispersion de la flotte sur le plan d'eau ce qui est assez rare. L'arrivée au cap Finisterre devrait être piégeuse et durant le dernier segment de 125 milles le long des côtes espagnoles, les skippers devront jouer avec les brises de terre et le synoptique. Je m'attends à une étape où il y aura des écarts à l'arrivée" explique Gilles Chiorri, directeur de la course.

Crédit : DR

Suivre la course

Pour les aficionados qui n'ont pas pu rejoindre Pauillac pour suivre la course, depuis les berges de l'estuaire de la Gironde, le départ sera retransmis en direct de 16 h 55 à 17 h 50 sur France 3 Aquitaine, Bretagne, Haute-Normandie, Basse-Normandie, Pays de la Loire, Poitou Charente. Le site officiel de la course retransmettra également le départ en direct, mais aussi daylimotion. Côté radio, France Bleu Gironde ou France Info suivront de près le départ de cette 1re étape de la Solitaire du Figaro.

Crédit : Arnaud Pilpré
Crédit : Arnaud Pilpré
Plus d'articles sur les chaînes :

Gironde
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...