La flotte de la Solitaire du Figaro obligée de rallier La Corogne

Devant les conditions météo musclées, qui devraient empirer dans la nuit, et suite au démâtage de Corentin Horeau ce lundi après-midi, la flotte à rallier le port de La Corogne.

Les skippers de la Solitaire du Figaro ont pris le départ de la 2e étape ce dimanche 7 juin à 14 h 55, direction La Cornouaille et Le Port de Concarneau. Après une attente de deux heures, le temps que le vent s'établisse, la flotte s'est élancée pour finalement ralentir au large de Sanxenxo. Depuis, les conditions sont difficiles et les skippers doivent naviguer par des conditions météo musclées.

Aujourd'hui, les navigateurs sont mis à rude épreuve le long de la pointe nord-ouest de la péninsule ibérique. Les marins sont vissés à la barre et personne n'a pu faire de vacation radio à midi. À 15 h 10 ce lundi 8 juin, Corentin Horeau, skipper de Bretagne Crédit-Mutuel Performance a indiqué à la direction de la course qu'il avait subi un démâtage. Le vent soufflait à 25 nœuds avec des rafales à 30. Le skipper se trouvait au large de la baie de Baldaio, à quelques miles de La Corogne. Le galhauban à bâbord a lâché, Corentin devait récupérer son foc et larguer son mât.

La flotte rejoint le port de La Corogne

Tenant compte des conditions météo difficiles et du démâtage de Corentin Horeau, la direction de la course, en accord avec le comité de course, a décidé de neutraliser la flotte des 39 solitaires. Tous les concurrents ont été sommés de se rendre au port de La Corogne, car les conditions météo doivent encore se renforcer cette nuit et la sécurité des marins est en jeu.

Les skippers au port de La Corogne

Crédits : Alexis Courcoux

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Solitaire Figaro

Solitaire du Figaro - Jeremie Beyou et Yann Eliès, les deux hommes à abattre ?

Départ à 13 heures pour la seconde étape de la Solitaire du Figaro