Le Record SNSM embrase Saint-Nazaire (44)

Le Record SNSM se tiendra du 19 au 23 juin à Saint-Nazaire, réunissant professionnels et amateurs sur deux formats de course, le Petit et le Grand Record. Tous ces marins régateront en hommage aux sauveteurs bénévoles de la SNSM.

Un petit et grand Record réunissant amateurs et professionnels

La 11e édition du Trophée SNSM se déroulera du 19 au 23 juin à Saint-Nazaire, pour deux formats de course, le Grand Record et le Petit Record. Passionnés, qu'ils soient amateurs ou skippers de renom, se retrouvent pour partager un bon moment au profit de la SNSM. Une manière de remercier le travail des sauveteurs en mer bénévoles, qui veille à la sécurité de chaque marin. Créé en 2004, le Record SNSM permet de "saluer l'action [des] sauveteurs en mer, bénévoles, embarqués comme nageurs-sauveteurs sur [les] plages" raconte Xavier de la Gorce, président de la SNSM. En 2013 viendra s'ajouter le Petit Record, pour les passionnés des sports nautiques.

Le départ du Grand Record sera donné dimanche à 20 heures et celui du Petit Record, dédié à la voile légère, est prévu samedi à 17 h 30. Pour cette 11e édition, le Grand Record s'articulera autour de 4 parcours, changement qui s'explique par des raisons de sécurité, mais aussi par des raisons stratégiques. "Ce sont des parcours plus ouverts, avec moins de marques, qui promettent de belles batailles tactiques", explique Bernard Duval, directeur de la course. Quatre tracés de 130, 180, 240 et 330 milles, adaptés selon les différentes catégories de navigation ont donc été imaginées, pour permettre une arrivée groupée, prévue mardi dans la matinée.

À l'origine, le Record consistait en un départ de Saint-Nazaire avec une arrivée devant les remparts de Saint-Malo. Depuis, le format a évolué et s'appuie sur le jeu de mots formé par les lettres SNSM. SN pour Saint-Nazaire, ville de départ et SM, pour Saint-Marine dans le Finistère, ville d'arrivée. Le Petit Record, pour sa part, s'adresse aux embarcations légères comme le kayak, l'aviron ou le paddle. Les concurrents devront réaliser un parcours de 7 milles devant Saint-Marc (SM, toujours ce fameux jeu de mots) en partant et en arrivant à Saint-Nazaire. De grands noms de la course au large seront présents à l'image d'Armel Le Cléac'h, Tanguy de Lamotte, Morgan Lagravière, Alan Roura ou encore Jean Galfione ou encore Michel Desjoyeaux, parrain du Record.

"Ce Record est une épreuve que j'apprécie particulièrement, et à laquelle je suis fidèle, ça me tient à cœur de soutenir la SNSM. On y avait participé avec BP V il y a 4 ans, avec BP VII en 2013, on y revient dès qu'on peut. Cette édition sera particulière pour nous, car ça sera la première course avec le Mono IMOCA Banque Populaire VIII qui va être mis à l'eau fin mai. Sportivement c'est difficile de juger ce qu'on peut faire, car on ne connaît pas le bateau, on va le tester, faire des mises au point, des réglages et quand même se bagarrer contre les autres ! C'est bien, d'une pierre deux coups : on va être solidaires et tirer des bords avec les camarades" détaille Armel Le Cléac'h, qui compte déjà 3 participations à son actif.

Une grande fête à terre

Pour l'occasion, Saint-Nazaire, et notamment les bassins du port, sont le théâtre d'animations nautiques en tout genre : prévention et sécurité en mer avec des démonstrations de sauvetage, des visites de vedettes de sauvetage, rencontre avec les bénévoles, atelier secourisme, poste de secours… mais aussi découverte des métiers portuaires et maritimes, avec la présence de pêcheurs, remorqueurs et pilotes, rencontres privilégiées avec des skippers de renom, festivités musicales. Samedi, un baptême nautique est proposé au public sur un bateau type Filao ainsi qu'une visite du bateau Team Jolokia, skippé par Pierre Meisel. Le village ouvrira ses portes au public tous les jours à partir de 10 heures et jusque tard le soir. Samedi soir, une grande fête populaire embrasera le port : sardinade, concerts, parade nautique et feu d'artifice.

"Après ce bel anniversaire des dix ans de Record SNSM, la 11e édition de l'événement des sauveteurs en Mer marquera le début d'un nouveau cycle. De nombreux skippers pros comme amateurs vont bien sûr à nouveau s'élancer de Saint-Nazaire pour défendre une seule couleur, celle des marins sauveteurs bénévoles de la SNSM, le orange. Pour démarrer cette nouvelle décennie, l'accent sera mis plus encore, aux côtés des navigateurs du large, sur les nouvelles pratiques de la mer, kayaks, paddles, avirons, et voile légère. Ils véhiculeront toujours et ensemble, les messages de prévention et de sécurité des Sauveteurs en mer bénévoles. Mais le fait marquant de cette nouvelle ère réside dans l'engagement pour les trois prochaines années de nos partenaires fondateurs, la Ville de Saint-Nazaire et la Région Pays de la Loire. Cette confiance accordée par nos partenaires historiques va permettre au Record SNSM d’entrer dans une nouvelle dynamique, celle de faire du Record SNSM d'ici trois ans un événement encore plus rayonnant pour la SNSM, plus abouti dans sa capacité à générer un soutien actif pour l'action des Sauveteurs en Mer. L'objectif sera de construire tous ensemble ce nouveau format sur trois ans qui devra trouver sa maturité définitive dans un point d'orgue en 2017, date du cinquantième anniversaire de la grande maison orange. Nous sommes donc très heureux de poursuivre cette aventure avec tous les acteurs clés de la cité des paquebots et le nombreux public fidèle, qui font de cet événement une grande fête de la mer aux couleurs solidaires. À bientôt sur les quais de Saint-Nazaire !" a déclaré Damien Grimont, organisateur du Record SNSM.

Crédit : Bruno Bouvry

La SNSM en chiffre

Une association loi 1901 reconnue d'utilité publique, dont la principale mission est de sauver la vie humaine en mer et dont le financement des activités repose essentiellement sur la générosité du public ;

  • 7000 bénévoles
  • 4400 sauveteurs embarqués bénévoles qui opèrent au large. En 2014, ils ont réalisé 3488 interventions soit 6272 heures en sauvetage en mer et ont secouru 5957 personnes. 24 % de leurs interventions ont lieu la nuit
  • 1300 nageurs-sauveteurs détachés l'été pour assurer la sécurité des plages
  • 1437 interventions, 1 198 personnes secourues, 9 960 personnes soignées sur les plages en 2014
  • 1200 cadres bénévoles dans les stations et les CFI (Centre de Formation et d'Intervention)
  • 800 formateurs bénévoles
  • 70 salariés répartis entre le siège parisien, le Pôle National de Formation de Saint-Nazaire (PNF), le CERO (Centre d'Entretien Régional et de réparation de l'Ouest) à Saint-Malo et l'atelier de Palavas
  • 219 stations de sauvetage
  • 32 centres de formation et d'intervention répartis dans toute la France
  • 400 unités de sauvetage (canots, vedette, SR, pneumatiques, jetski).
Crédit : Bruno Bouvry
Plus d'articles sur les chaînes :

Loire-Atlantique
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...