François Gabart embarque Bidégorry sur la Transat Jacques Vabre

© Christophe Launay / MACIF & Yvan Zedda/Dongfeng Race Team

François Gabart, qui attend patiemment la mise à l'eau de son maxi trimaran MACIF, prépare déjà sa prochaine course au large. Et c'est avec Pascal Bidégorry qu'il s'élancera sur la Transat Jacques Vabre, le 25 octobre prochain.

Le maxi-trimaran de 30 mètres de long, qui devait initialement être mis à l'eau en juin, le sera finalement en août. "On a pris un petit peu de retard. C'est à la fois embêtant et pas très grave sur un bateau de cette taille-là. Il vaut mieux mettre à l'eau un bateau bien né, bien prêt, plutôt que de se précipiter et perdre du temps derrière" explique le jeune marin de 32 ans.

À bord de son multicoque, Gabart s'attaquera aux grandes courses en solitaire. Même si le dernier vainqueur du Vendée Globe et de la Route du Rhum possède une grande expérience de la course au large – en Figaro ou en Imoca – il n’a pas l'expérience des grands multicoques. Pour apprivoiser son nouveau bateau de course, signé VPLP, François Gabart sera accompagné de Pascal Bidégorry pour courir la Transat Jacques Vabre. Celui qu'il qualifie comme "un amoureux des multicoques" jouera le rôle "d'agitateur d'idées" pour le marin blond. Si François Gabart a décidé de s'aligner au départ de la Transat Jacque Vabre (5400 milles entre Le Havre et Itajai, au Brésil) c'est d'abord pour situer le potentiel du trimaran et de dégager des axes d'optimisation après la course. D'autre part, comme le souligne Gabart, "La Transat Jacques Vabre fait partie du paysage de la course au large français. C'est donc pour nous pertinent de nous aligner sur une telle course pour la première année de vie du trimaran MACIF afin de se mesurer aux autres et de participer au spectacle offert au grand public." Même si l'idée de cette première course est de découvrir le bateau et d'emmagasiner de l'expérience, François Gabart ne cache pas qu'il est un compétiteur et qu'il aura un bateau puissant entre les mains. "Je n'ai pas l'intention de ralentir, mais le résultat n'est pas notre priorité", explique-t-il.

Le choix de Pascal Bidégorry comme coéquipier de cette Transat Jacque Vabre s'est révélé une évidence. "Nous cherchions un marin possédant une bonne expérience du multicoque, tant en équipage, qu'en solitaire, et surtout en mesure d'apporter de la valeur ajoutée." Profitant d'une belle expérience, et ayant déjà construit un maxi-trimaran, Pascal Bidégorry apportera son regard neuf et critique sur le projet. Ce grand navigateur – il était d'ailleurs à bord de Dongfeng Race Team sur la Volvo Ocean Race – a également fait ses preuves aussi bien en météo, qu'en stratégie de navigation. Lorsque François Gabart l'a contacté, Pascal Bidégorry a de suite accepté "Quand François m'a contacté, j'ai tout de suite accepté ! Après avoir fait du monocoque monotype non-stop depuis 1 an ½ sur la Volvo Ocean Race, j'avais hâte de revenir au multicoque."

Ce sera donc un grand projet qui attend les deux hommes et toute l'équipe MACIF pour faire évoluer cette classe de bateau. "Nous allons avoir un gros travail de mise au point sur le trimaran MACIF pour être prêts au départ de la Transat Jacques Vabre, le challenge est de taille, mais ça me plait !" conclut-il.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Transat Jacques Vabre
Toute l'actualité Transat Jacques Vabre

Publié sur Yacht-Club.com

C’est fait ! Dans les règles de l’art, le voilier IMOCA aux couleurs de V and B, du département de la Mayenne, du club d’entreprises Sailing Together et... - Lire la suite

En 2017, après trois années comme Capitaine sur la bisquine La Cancalaise, Florian Gueguen décide de faire le grand saut et de réaliser un rêve : celui... - Lire la suite

Interview de Sébastien Simon au lendemain de l'avarie survenue sur le foil bâbord "D'un coup, on a entendu crac, le foil a cassé. Par bonheur, ce foil... - Lire la suite