Flashback, Yann Eliès vainqueur de la 46e édition du Solitaire du Figaro

© Alexis Courcoux

Alors qu'il est arrivé en 17e position à Dieppe, passant la ligne d'arrivée à 3 h 26 min et 50 sec, Yann Eliès remporte cette 46e édition de la Solitaire du Figaro. Victoire qu'il doit à l'erreur de parcours commise par Xavier Macaire, quelques milles avant la ligne d'arrivée.

Xavier Macaire est arrivé le premier sur cette 4e étape, devançant ces principaux concurrents de plus d'une heure, laps de temps qu'il lui manquait pour remporter la victoire de la Solitaire du Figaro. Il entrait donc vainqueur dans le port de Dieppe, mais sans être trop réjoui pour autant. En effet, Xavier Macaire est rentré de quelques mètres dans la zone d'interdiction de Paluel, pourtant prévenu à la radio par Adrien Hardy, son poursuivant direct. Les concurrents avaient jusqu'à 10 heures ce matin pour porter réclamation et c'est chose faite. Trois réclamations ont été déposées : une par le comité de course, une par Yann Eliès (qui prenait la 2e place du podium avec la victoire de Macaire) et l'autre par Gildas Morvan. Voici le texte officiel de la décision du jury.

"La zone de Paluel est définie dans les instructions de course comme zone interdite à la navigation, au mouillage, etc. Il s'agit de l'arrêté 19/2010 de la préfecture maritime. L'instruction de course N° 10 fait référence aux zones interdites à la navigation définie dans les documents nautiques.

L'instruction de course 10 conclue qu'il est de la responsabilité des skippers de connaître les zones interdites ou réglementées. Par conséquent, en naviguant dans la zone interdite de Paluel, Xavier Macaire (Skipper Hérault) a enfreint l'instruction de course 10 et l'instruction nautique 4.7.21 ainsi que l'arrêté préfectoral 19/210. En application à l'instruction 14.2, Xavier Macaire est pénalisé de 60 minutes sur l'étape N° 4.

Le skipper reconnaît être entré dans la zone interdite et avoir été informé par Adrien Hardy (Agir Recouvrement). Il n'a pas tenu compte de cet avis. Il n'avait pas intégré cette zone dans sa cartographie du bord."

Avec cette pénalisation de 60 minutes, le classement général est bouleversé et Xavier Macaire dégringole de la 1re place à la 3e. Yann Eliès remporte donc la victoire sur cette 46e Solitaire du Figaro et la 2e place du podium est prise par Charlie Dalin, qui lui gagne une place par rapport au classement général provisoire. Eliès fait désormais partie du cercle très fermé des triple vainqueurs de la Solitaire du Figaro, aux côtés de Philippe Poupon, Jean Le Cam, Michel Desjoyeaux et Jérémie Beyou. 

Les réactions à chaud de Yann Eliès, après les 2 heures de délibération du jury : "Ce qui en est sorti, c'est que le jury a décidé d'infliger une pénalité d'une heure à Xavier Macaire sur la quatrième étape, donc du coup je pense qu'il fait 3e au général et c'est moi qui remporte La Solitaire. C'est un peu bizarre, il faut avoir le triomphe modeste, parce que c'est une décision qui doit être terrible à vivre pour Xavier. Je me mets à sa place, je pense que ça doit être très très dur à vivre. Je suis content de l'avoir gagné, mais pour l'instant ce n'est pas trop le moment de le célébrer. Ce qui restera, c'est que j'ai fait le triplé, que j'ai remporté trois Solitaires, ce n'est pas moi qui ai faire l'erreur. Les courses en solitaire, elles sont gagnées par un seul homme, elles se perdent par un seul homme. Xavier sait qu'il a commis une erreur, il ne peut que se la reprocher à lui même. Nous ne sommes pas là pour savoir si il y a eu gain ou pas. Nous sommes là pour savoir si il a enfreint une règle, une règle importante parce que c'était une zone de navigation près d'une centrale nucléaire. Ce point avait été soulevé au briefing, et c'est la responsabilité de chaque skipper de vérifier les zones où il a le droit de naviguer ou non. Une heure, ça peut paraître dur, mais quand on se fait attraper en un excès de vitesse, que ce soit de 1 ou 5km/h, on prend une amende. C'est cher mais c'est comme ça. C'est une course qui peut être terrible mais qui offre aussi des satisfactions énormes, du plaisir, des émotions. Je reviendrai oui. J'ai envie de faire une pause parce que c'est beaucoup d'engagement. J'ai un superbe jouet qui vient d'être mis à l'eau, j'ai hâte d'aller naviguer ! »

Et celle de Xavier Macaire :

"Je suis franchement déçu. Je pense que sportivement, j'avais montré que je méritais de gagner cette étape. Je suis pénalisé sur quelque chose qui pour moi n'était pas défini clairement. C'est hyper décevant, forcément. On se souviendra que cette Solitaire 2015 s'est gagnée sur le tapis vert et pas sur l'eau. J'ai essayé de démontrer que le franchissement de cette zone ne pas fait gagner plus d'une minute et dans le compte rendu de la réclamation , rien n'a été retenu en ma faveur, rien pour minimiser l'erreur, qui pour moi est minime. Mais il faut respecter la décision du jury.

J'avais amené les traces de mon bateau pour les comparer à celles d'Adrien Hardy. On voit bien que je suis 150 mètres derrière lui avant d'entrer dans cette zone. On voit bien que j'hésite à rentrer car il me prévient en VHF et que dans ma tête, c'était embrouillé. Elle n'était pas dans les instructions de course, elle était seulement sur les cartes et les instructions nautiques mais je ne l'avais pas en tête. Donc j'ai hésité. Ensuite, je franchis cette zone car je pense que ce n'est pas une marque de parcours en ayant vérifié dans les Instructions de course. Après ce passage, je me retrouve bord à bord avec Adrien. Donc ce gain en distance 150 mètres, à 6 nœuds de moyenne, il représente une minute d'écart.
Cette pénalité, ça me rappelle à l'ordre. Même si ce n'est pas écrit dans les IC, il faut tout vérifier, tout voir. Notre métier de skipper n'est pas facile, car il faut tout préparer, tout connaître. Je parle entre autres de la jauge des bateaux. Nous avons quinze plombs à bord de nos Figaros. Si l'on en casse un par maladresse, on prend un pénalité.

Je pensais que le jury se rendrait compte que j'étais de bonne foi, que je n'avais aucun avantage à enfreindre la règle et qu'il m'infligerait une petite pénalité pour conserver ma place. Voilà, c'est très décevant mais ça ne m'empêchera pas j'espère de revenir sur la Solitaire du Figaro."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Solitaire Figaro

Victoire au goût amer pour Xavier Macaire, premier à Dieppe sur la Solitaire du Figaro

Solitaire du Figaro - Un 45e anniversaire qui réserve des surprises