Wavegarden, une vague artificielle pour le surf, verra le jour en Grande-Bretagne en août 2015

Wavegarden, vague artificielle

Wavegarden est une vague artificielle spécialement créée pour le surf, qui permet à tous de surfer, avec les mêmes conditions que procure l'océan. Le premier système Wavegarden ouvrira ses portes le 1er aout en Grande-Bretagne.

Comment faire pour surfer, même loin de l'océan ?

Aujourd'hui, plus de 20 millions de personnes sont des adeptes du surf. Plus qu'un sport, il est un style de vie : communion avec la nature tout en pratiquant un sport et un loisir. Il est d'ailleurs classé dans le top 20 des sports les plus populaires et attire, chaque année, de plus en plus de pratiquants.

Pour autant, il ne peut pas se pratiquer tout le temps et partout. À moins de pouvoir voyager, un peu partout dans le monde, pour se rendre tout au long de l'année sur les différents spots. Et puis, tout le monde ne vit pas au bord de l'océan où près d'un spot où les vagues sont de bonne qualité. D'autre part, les écoles de surf sont saturées et ne peuvent satisfaire toutes les demandes d'apprentissage.

C'est en faisant ce constat qu'est né Wavegarden, une vague artificielle, créée par l’ingénieur Josema Odriozola et l’économiste du sport Karin Frisch, deux passionnés de surf.

Wavegarden, ou comment recréer les sensations du surf de l'océan

Wavegarden est la plus longue vague artificielle qui recrée les conditions idéales pour le surf. Mais aussi pour d'autres sports de glisse comme le bodyboard, le SUP ou le kayak. Ce système permet de créer des vagues de toutes les tailles et formes, dans un environnement naturel et sûr. Ainsi amateurs et perfectionnés peuvent surfer les tubes, même avec des planches conçues pour l'océan.

La vague est modulable, ce qui permet, même aux meilleurs, d'améliorer leurs techniques et leur performance. Enfin, grâce à sa taille, elle peut accueillir de nombreux surfeurs, simultanément.

Surfer comme sur l'océan

Les vagues de Wavegarden se comportent exactement de la même manière qu'en mer. Les surfeurs rament, se lèvent et longent la vague en surfant. La vague permet de réaliser toutes les techniques de surf, du cut-back au tube, jusqu'à la fin de la vague dans le lagon.

Les vagues créées sont similaires à celles de l'océan. Ainsi, pour générer de la houle, une masse d'eau se déplace sur une surface entrainant la formation de la vague, exactement de la même manière qu'une vague en mer. La seule différence est que la taille et la vitesse des vagues peuvent être réglées en fonction du niveau des surfeurs.

Wavegarden peut produire plusieurs vagues en même temps et offre deux zones distinctes. Une pour les plus expérimentés et une autre pour les novices. Les deux surfaces fonctionnent simultanément.

Une première destination de surf hors océan en Grande-Bretagne

Le premier Wavegarden ouvrira ses portes le 1er aout 2015 et s'appellera Surf Snowdonia. Situé dans le village de Dolgarrog situé dans le parc national de Snowdonia, il accueillera des vagues hautes de 1,9 m, déferlantes sur une longueur de 200 m.

Austin, au Texas, accueillera également le premier surfpark d'Amérique du Nord. Situé sur une propriété rurale équivalente à la taille de 9 terrains de football, le lagon offrira des vagues d'une amplitude de 0,5 à 2 m de haut. Les vagues resteront en place durant 35 secondes.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...