Découvrez les projets vainqueurs de l'Hydrocontest 2015

Le projet de l'école Polytechnique, vainqueur dans la catégorie "Transport Léger"

La 2e édition de l'Hydrocontest se déroulait du 14 au 19 juillet à Lausanne, en Suisse. Ce challenge étudiant international consiste à créer des bateaux innovants et efficients énergiquement.

La finale de la catégorie "Transport de Masse" opposait les écoles polytechniques suisses et françaises. Et c'est l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) qui a obtenu la victoire avec 3 points à 1. L'équipe suisse a présenté un semi-submersible lesté de 200 kg qui a bouclé un tour du parcours en un temps record. Alors que le bateau français se tenait mieux sur le parcours, c'est sa grande vitesse constante qui l'a imposé en vainqueur.

Les Polytechniciens français ont pris leur revanche dans la catégorie "Transport Léger". Comme sur la manche précédente, les étudiants de l'université Paris Saclay affrontaient une équipe suisse. Tout comme les Suisses de la Haute École d’Ingénierie de Fribourg, les Français avaient présenté un catamaran à foils, rapide et stable en vol. Les deux équipes ont d'ailleurs rivalisé pendant toute la semaine.

Sur les paddocks, mais aussi dans l'eau, les équipes qui participaient pour la 2e fois étaient clairement avantagées. En effet, elles ont pu bénéficier de l'expérience acquise pour mettre au point des projets aboutis. Une façon de prouver que l'innovation nécessite un long travail, de nombreuses recherches, des essais et des ajustements.

Des idées innovantes

L'Hydrocontest 2015 a permis de mettre en lumière des idées novatrices. Ainsi, parmi les meilleures propositions innovantes en termes d'application industrielle, l'ENSM Marseille a conçu un swath, un bateau quasi submersible, ultra abouti. La torpille accueillant le chargement peut monter et descendre en fonction de la charge embarquée et du tirant d'eau. Dans l'industrie, cela permettrait de faciliter le chargement, mais aussi de permettre l'accès aux ports avec moins de fonds.

Les matériaux utilisés pour la construction ont également été à l'honneur pour garantir une démarche éco-responsable. Ainsi, l'ENSM Le Havre, Arts & Métiers Lille, Polytechnique ou encore l'ENSM Marseille ont développé des bateaux en matériaux naturels et recyclables comme la fibre de lin ou de jute, à l'aide de divers fournisseurs comme Arkema, Gold of Bengal ou encore Kairos, la société de Roland Jourdain, navigateur reconnu et l'un des parrains de l'évènement.

Le rendez-vous est d'ores et déjà donné en 2016 aux écoles d'ingénieur et d'architecture du monde entier, ainsi qu'aux décideurs de l'industrie nautique et maritime internationale pour la 3e édition de l'Hydrocontest.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Michel Chapalain - 22 Juillet 2015
Pourquoi pas une régate à DZ ?
Ajouter un commentaire...