Je construis mon 40 pieds

C’est lors d’une navigation en Australie que Bernard Dechoux découvre le Young 40, un course-croisière de 40 pieds. Il se lance alors dans une aventure un peu folle, la construction de son voilier.

Bernard a découvert la voile avec André, son père, lors des parties de pêche sur le voilier familial. À 8 ans, son oncle lui offre un Optimist, Bernard voulait être seul à bord pour gérer toutes les manœuvres. Très vite, au plaisir de la navigation s’associe le plaisir de travailler sur son bateau. Adolescent, il entreprend la restauration d’une vieille barque et d’un voile-aviron. Plus tard, lors de son service militaire à l’école navale de Lanvéoc, il se lance dans la remise en état d’un Dragon, un quillard de 9,80 m. à la carène fine et au pont dégagé, souvent comparé au Requin.

Alors qu’il part travailler à Melbourne, il découvre le premier exemplaire d’un 40 pieds construit sur les plans de Greg Young, un architecte de Nouvelle-Zélande. Basé sur une évolution d'une version de course, le Young 40 est un voilier de 1996 disposant d’un grand cockpit ouvert, d’un bout-dehors pivotant, monté sur un rail traversant la proue sur 2 protubérances et d’une quille relevable.

Il décide alors d’acheter les plans et de se lancer dans la construction de son nouveau bateau. Cela fait 10 ans maintenant qu'il passe toutes ses vacances  dans la campagne bretonne... à couler de la résine. Bernard n’a que 30 jours par an pour travailler sur son projet. Pas un jour de plus. Cet ingénieur des Arts et Métiers reprend inexorablement l'avion pour le Japon, là où il travaille. 

Aujourd’hui, la coque et les structures intérieures sont terminées. Le pont est ajusté. La quille n’est pas encore coulée, et les moules des équipets sont terminés… au Japon. Je travaille aussi de chez moi sur les petites pièces, il va falloir les faire venir en France. Quant au mât, il est déjà acheté, mais il est trop grand, avec ses 20 mètres, il nous a fallu faire un trou dans le hangar, il dépasse un peu précise-t-il.

 

 

Construit en sandwich-carbone, la coque nue ne pèse que 400 kg. Le tout ne devrait pas dépasser les 4,5 tonnes. Un bateau véloce que Bernard prévoit de mettre à l’eau dans 5 ans. Au total, 15 à 16 mois de travail seront nécessaires pour sa construction. À part la motorisation, l’électronique et le gréement, il prévoit de tout faire par lui même pour un budget inférieur à 150.000 €.

Greg Young, l’architecte, a commencé par dessiner des bateaux de course. Après avoir remporté un concours de Yacht Design en 1993, il décide de monter son chantier pour construire et exporter le Bull 7000. Au début des années 2000, il se lance dans le multicoque avec des yachts de 57 à 90 pieds. Le bateau de Bernard sera le premier Young à naviguer en France.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Yann Venance - 24 Août 2015
Charles Chateau : Il existe 2 types de Young 40, celui de Jim Young et celui de Greg Young. Ce n'est pas les mêmes bateaux. Il ne doit exister qu'une dixaine de bateau de Greg Young, principalement des cata de luxe... et aucun en Nouvelle Calédonie à ma connaissance. Par contre le Young 40 de Jim est très populaire...
William Fierens - 4 mois
C'est Super . Je t'envoie plain de courage . Il y a du boulot !
François PELUCHON - 1 mois
Magnifique histoire!
Ajouter un commentaire...
Reportage : Je construis mon 40 pieds

Je construis mon 40 pieds… la suite