5 points incontournables pour dessiner son réseau NMEA 2000

Avec la norme NMEA 2000, on ne fait pas ce que l'on veut. Il faut suivre certaines préconisations - très basiques, je vous rassure - pour monter son réseau.

Un peu de théorie pour que son réseau à la norme NMEA 2000 soit opérationnel. Car on ne peut pas faire n'importe quoi en NMEA 2000. Un réseau mal dessiné, et c'est les données qui ne circulent plus, les appareils qui affichent des fantaisies, et le marin qui râle contre cette foutue technologie !

Pour réussir son montage, il y'a quelques grands principes à suivre dont voici les 5 principaux.

1 - La colonne vertébrale (backbone) ne doit pas faire plus de 250 m

Là on est tranquille, car même en lui faisant faire des tours et des détours, il faut un bateau de la catégorie Mega Yacht pour y arriver. Donc pas de souci pour nous autres « simples plaisanciers ».

La norme NMEA a défini 3 tailles de câble (qui correspondent à 3 tailles de prises) :
- Le Mid (ou médium). C'est le plus gros. Il peut supporter un courant de 8 ampères et donc courir sur 250 m. On le retrouve sur les grosses installations.
- Le Micro. C'est celui que nous utiliserons, le plus commun en plaisance et le plus accessible. Il supporte un courant de 4 ampères, mais ne peut pas constituer un réseau de plus de 100 m.
- Le Mini. Il est aussi performant que le MID (supporte 8 ampères et 250 m de backbone) mais il est aussi beaucoup plus cher…

2 - Maximum 50 nœuds (ou 50 appareils)

Il n'est pas possible d'installer plus de 50 appareils par backbone. Si vous en voulez plus c'est possible, mais il faudra construire une nouvelle arête centrale.

Mais faites le compte : 50 écrans, ou sondes ou capteurs divers, ca fait déjà beaucoup. Si vous en connectez 10 au début, vous serez déjà fort. Donc cette limite importe peu dans la plaisance.

3 - Chaque branche doit faire moins de 6 m

Voilà une spécification qui nous enquiquine un peu. En effet, on imagine la backbone qui coure dans les fonds du bateau et qui va de l'étrave au tableau arrière. Branchés au milieu, des T pour chaque capteur ou chaque écran.

Ça, c'est dans l'idéal. Cela fonctionne sur un petit pêche promenade par exemple, mais comment installer la girouette en tête de mât d'un voilier si le câble doit faire moins de 6 m ?

Une seule solution : faire courir la backbone vers le haut du mât.

4 - Ne pas oublier les terminaisons

À chaque bout de la backbone, il faut l'équiper de bouchons de terminaison. Il s'agit de résistances qui ferment le réseau. On choisira son bouchon en fonction de la prise disponible (mâle ou femelle).

5 – Relier le réseau en un seul point à la masse

 

Pour fonctionner, le NMEA 2000 doit être relié à la masse. En un seul point unique (et non pas dès que l'on rencontre un fil de masse…). On relie ce fil au moteur ou un boulon de quille sur un bateau à voile.

On utilise pour cela le câble de masse qui sort avec l'alimentation 12 V. Répéter plusieurs points de masse peut créer des boucles et poser des problèmes de communication sur le réseau.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Laurent Lavallet - 27 Avril 2016
Un petit rappel aussi, il faire le calcul des "len" (consomation) sur son réseau, tous les bons fabricants ont une notice explicative avec la formule
Bernie Gequi - 23 Août 2016
Comprends pas cette masse  dont on parle  ,   le  - batterie est LA masse sur un SR en ajouter un au moteur fait redondance, par ailleurs n hésitez pas a raccourcir les câbles trop longs ( il n y a que 5 fils  on coupe on soude et on etanche)
Ajouter un commentaire...
Reportage : NMEA 2000

Comprendre la norme NMEA 2000 pour l'électronique du bord