Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Un nouveau souffle pour la mythique Transat Anglaise

La Transat Anglaise renaitra en 2016 sous le nom de The Transat. Réunissant une quarantaine de bateaux pour une traversée nord-atlantique en solitaire, entre Plymouth et Manhattan.

Eric Tabarly, vainqueur de la Transat anglaise 1964
Le

La renaissance d'un classique

The Transat, première course transocéanique en solitaire née en 1960 reviendra en 2016. Certains des meilleurs solitaires du monde et des bateaux les plus spectaculaires parcourront les 2800 milles entre la Grande-Bretagne et les États-Unis.

L'édition 2016 retrouvera à juste titre son port de départ d'origine, Plymouth avec un départ donné le 2 mai pour une arrivée au large de Manhattan, à New York. Ce sera la première fois que la ville américaine accueillera les marins de la transat, depuis la course inaugurale, il y a 55 ans.

"L'arrivée à New York va être un spectacle fantastique pour les deux marins et le public. Avec en toile de fond les gratte-ciel de la ville et la Statue de la Liberté. C'est un lieu emblématique. Cette course est un morceau d'histoire de vie et c'est un moment extrêmement excitant de pouvoir la retrouver à cette époque moderne. Nous pouvons vraiment dire que La Transat 2016 est la renaissance d'un classique " explique Hervé Favre, le directeur de l'évènement.

Crédit : Vincent Curutchet/DPPI

Des marins reconnus

The Transat a fait connaître certains des grands navigateurs – hommes et femmes – du monde entier, parmi lesquels Sir Francis Chichester, Eric Tabarly, Dame Ellen MacArthur, Philippe Poupon, Loïck Peyron ou Michel Desjoyeaux.

Elle offre un défi difficile et implacable, face au vent, à travers les déchets de l'Atlantique Nord où les risques de grosses tempêtes, d'iceberg, de brouillard givrant, de baleines ou encore de débris flottants sont courants.

Des bateaux surpuissants

Au fil des ans, The Transat a également servi de banc d'essai pour les dernières innovations dans la conception des bateaux. Le temps du premier vainqueur de 1960, qui était de 40 jours, en a grandement profité, diminuant régulièrement. Loïck Peyron à bord du 60 pieds Imoca Gitana, détiens le record de 12 jours, 11 heures et 45 minutes, en 2008. Le record en multicoque appartient à Michel Desjoyeaux à bord de Géant en 2004 avec une traversée en 8 jours, 8 heures et 29 minutes.

Les bateaux invités à prendre part à l'édition 2016 sont les monocoques Class 40, les multi 50, les Imoca 60 et les Ultimes. Ce sera une bonne manière de se préparer au Vendée Globe, qui se déroulera également en 2016.

Crédit : Vincent Curutchet/DPPI

Les inscriptions sont ouvertes

40 bateaux sont attendus sur la ligne de départ, le 2 mai prochain et deux marins – un homme et une femme – ont déjà confirmé leur participation. Le premier n'est autre que Sébastien Josse, qui sera à la tête du nouvel Open 60 Edmonde de Rothschild, afin de préparer le Vendée Globe. La deuxième est la Britannique Miranda Merron, première inscrite en Class 40 sur Campagne de France.

Reportage : Transat anglaise

Qui battra le chrono de The Transat Bakerly ?

21 inscrits à la plus française des transats anglaises

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO