Ian Lipinski remporte la victoire en série de la 1re étape de la Mini-Transat îles de Guadeloupe

Ian Lipinski, à son arrivée à Lanzarote

Le vainqueur dans la catégorie Série a rejoint Lanzarote ce dimanche 27 septembre à 6 h du matin. Depuis, les arrivées s'enchainent sur les pontons, et ils sont encore 19 à naviguer dans les eaux espagnoles.

Ian Lipinski est arrivé à Lanzarote ce dimanche 27 septembre à 6 h 1 min et 24 s. Il remporte donc cette première étape de la Mini-Transat îles de Guadeloupe dans la catégorie des bateaux de série. Il aura passé 7 jours 14 h 31 min et 24 secs de course sur Entreprises innovantes.

C'est heureux, mais avec du mal à réaliser sa victoire que Ian Lipinski est arrivé aux Canaries.

"Moi, ça va super ! C’était un truc de ouf cette étape ! On a eu une météo de rêve… on va le payer sur la deuxième étape, c'était trop beau !

Il y a eu plein de super moments. Ce que j'ai préféré, c'est quand ça a commencé à se calmer et que la température s'est réchauffée : le grand bonheur.

Au début j'ai pleuré, je n'ai pas un gros mental, je voyais ma course perdue (Ian avait opté pour une option très ouest lors du 2e jour de course, le jeu des positions par rapport à la route directe le plaçait alors en 30e position, ndlr). Et puis Tanguy (Tanguy le Turquais [Terreal], son concurrent direct, en 2e position actuellement, ndlr) m'a remonté le moral. On a fait un bout de chemin ensemble, et puis je l'ai doublé. Et, une fois que j'étais revenu dans le groupe de tête, puis en tête, ça allait mieux ! " a-t-il déclaré à son arrivée.

Des arrivées à la chaine

Depuis, les arrivées s'enchainent et le ponton réservé aux coureurs de la Mini-Transat îles de Guadeloupe se remplit. Alors qu'hier la place au port était surtout réservée aux prototypes -  à 17 h, seuls 3 bateaux de séries étaient arrivés, aujourd'hui le reste de la flotte des séries s'est donné le mot. Désormais, on compte 29 arrivées chez les séries et 15 chez les protos. Dans la première catégorie, 14 skippers sont encore en course, deux ont abandonné et un est en attente de localisation. Chez les deuxièmes, 5 bateaux doivent encore rejoindre l'île espagnole, un bateau est en attente de localisation et 5 ont abandonné.

Avec le nombre d'abandons sur cette première étape, on se rend compte de la difficulté à mener à bien cette transatlantique – avec escale – pour ces Mini 6.50.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Mini Transat

Premier vainqueur en proto, à Lanzarote sur la Transat 6.50 des iles de Guadeloupe

La Mini-Transat, un incontournable qui a vu naître les grands noms de la course