Alex Thomson présente son Hugo Boss, conçu pour la gagne

Le nouvel Hugo Boss, d'Alex Thomson

Mis à l'eau le 25 septembre 2015, Hugo Boss, dans sa livrée noire, est un astucieux mélange de technologies et de design.

Alex Thomson présente son Imoca, un voilier qui a tenu le Vendée Globe 2016 sous tension. Tout de noir vêtu, il accompagnera le skipper britannique tout au long du Championnat du monde Imoca Ocean Masters.

Conçu par le tandem d'architecte VPLP/Verdier, cet Imoca dernière génération aura nécessité deux ans de construction. Il a été construit au chantier Green Marine à Southampton, en Angleterre. Architecture, esthétisme, design, innovations, tout a été étudié pour concevoir un bateau unique et à la pointe de la technologie.

Afin qu'il soit plus léger que ses prédécesseurs (5 % de plus), de nouvelles techniques et technologies de construction utilisées jusqu'alors en Formule 1 ont été appliquées. Sa silhouette noire allongée ainsi que son design intérieur sont l'œuvre du célèbre designer industriel Konstantin Grcic. On retrouve d'ailleurs ses œuvres permanentes au Museum of Modern Art (MoMA) de New York et au Centre Pompidou de Paris. L'objectif du designer était de le rendre aussi confortable que possible sans l'alourdir ni ralentir sa vitesse sur l'eau.

Il n'y a pas que l'intérieur du bateau qui a bénéficié d'un traitement spécial. Des recherches poussées en hydrodynamique et des études sur la mécanique des fluides numériques (MFN) ont été menées pour déterminer les dimensions optimales du nouveau voilier. Différentes options ont été retenues, et leurs performances sur la route du Vendée Globe ont été calculées d’après des bases de données météorologiques. Une fois que les proportions idéales ont été choisies, des études détaillées ont été menées sur tous les éléments constitutifs du voilier, afin d’atteindre les meilleures performances possible.

Un bateau conçu pour de grandes courses à la voile

Alex Thomson compte bien atteindre le haut du podium du Vendée Globe. Lors de sa dernière participation, le Britannique avait terminé en troisième position et avait battu le record anglais de la navigation en solitaire la plus rapide du monde sur un Imoca 60.

Le skipper, sponsorisé depuis 2003, s'est exprimé sur son nouveau voilier : "Nous sommes tous très contents au sujet du nouveau Hugo Boss. De la conception à construction en passant par le design, aucun détail n'a été laissé au hasard. Avec ce voilier de course, s'il est aussi rapide qu'il en a l'air, nous ferons de grandes choses."

"C'est merveilleux d'avoir pu travailler avec Konstantin. Dès l'instant où il est monté sur mon précédent voilier et où nous avons commencé à parler, j'ai su qu'il comprenait les défis à relever dans la conception et la construction d'un voilier de course Imoca 60, dont les aspects prioritaires étaient la vitesse et la durabilité par-dessus tout. C'est exactement ce que permettent les formes du voilier qu'il a conçues, sans sacrifier le confort pour autant, ce à quoi je n'étais pas habitué ! Quand je suis seul en mer pendant de longues périodes, j'apprécie avoir un peu de confort."

"Le Hugo Boss est un très beau voilier. La couleur audacieuse est unique. On n'a jamais vu ça auparavant. Normalement, les bateaux sont plutôt de couleurs claires, à cause des propriétés de réflexion de la chaleur. Mais notre voilier à nous est noir. Cela est possible, car nous avons utilisé une peinture noire que nous avons créée pour réfléchir la chaleur au lieu de l'absorber. Je souhaite remercier BASF, qui a été notre partenaire, et qui nous a aidés à innover dans ce domaine-là. J'ai hâte de me lancer dans la course avec ce nouveau bateau. Après être arrivé troisième lors du Vendée Globe, je vise désormais la première place pour 2016/2017. J'ai le bateau idéal qui j'espère me mènera à la victoire !".

Le nouvel Hugo Boss pèse approximativement 7,5 tonnes, sa vitesse maximale est de 35 nœuds (66 km/h) et est hissé par quelques 2,5 kilomètres de gréement et 633 mètres carrés de voiles.

Caractéristiques techniques

Longueur  18,23 m
Tirant d'eau 4,5 m
Hauteur de mât 29 m
Poids 7,5 tonnes
Superficie de voiles 633 m2
Coût total 4,5 millions d'euros
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
François Giraud - 03 Novembre 2016
Fabuleux bateau.
Dommage qu'on ne parle pas plus des archis ; mme si le designer le mrite , ce n'est pas lui qui a dessin les volumes en fonction des poids , ni calculer le grement.
Par contre un lancement si tardif laisse peu de temps de mise au point.
Bonne chance Alex qui deviendra SIR ALEX s'il gagne , mais il n'est pas tout seul et il a intrt prserver sa monture , prier pour ne pas taper un glaon ou un conten
Claude Ricol - 22 Janvier 2017
Pure merveille technologique ce Toutencarbon, mais pour la gagne il faut ce petit plus qu'on appelle la baraka, car les OFNIS ne peuvent se paramétrer. !!!!
Jean Michel - 10 Février 2017
il faut parler aussi du constructeur naval,c'est lui qui construit,développe le bateau et corrige les erreurs de conception des architectes
Ajouter un commentaire...