Les solitaires de la Mini-Transat 2015 profitent d'une escale bien méritée

Repos sur les pontons de la Mini-Transat îles de Guadeloupe

Tous les solitaires ont rejoint Lanzarote, quasiment depuis une semaine pour certains. Manque encore à l'appel l'espagnol Nacho Postigo, qui devrait rejoindre le groupe aux environs du 10 octobre. L'occasion de s'entrainer, de se reposer, de passer des soirées entre amis et d'attendre la remise des prix de la première étape.

Désormais, tous les solitaires de la Mini Transat – îles de Guadeloupe ont rejoint Lanzarote et bouclé la première étape. C'est Maxime Eveillard (Héli Strategy) qui a bouclé la finale en arrivant le 4 octobre dernier, un peu avant 17 heures (heure française). Mais il manque encore l'espagnol Nacho Postigo (Vamos Vamos) qui s'est échoué lors du remorquage de sortie de Douarnenez. Son Argo 6.50 doit recevoir une nouvelle quille dans un chantier portugais afin qu'il puisse rejoindre ses camarades sur l'île espagnole. Son arrivée est prévue aux environs du samedi 10 octobre.

Satisfaction. C'est le sentiment dominant chez tous les concurrents qui ont rejoint Lanzarote sans trop de dégâts et dans des conditions quasiment parfaites tout au long des 1245 milles de cette première étape. Ce ne sera pas la même chose pour traverser l'Atlantique, où le parcours sera quasiment le double.

En série comme en prototype, les deux vainqueurs de l'étape, Ian Lipinski (Entreprises Innovantes) et Davy Beaudart (Flexirub) ont pris un avantage indéniable, laissant leurs poursuivants à distance. En prototype, 9 heures séparent le leader de ses poursuivants, tandis qu'en série, Tanguy Le Turquais (Terréal) pointe à 6 heures du vainqueur de l’étape. Des écarts importants, mais rien n'est joué. En 2013, Benoît Marie pointait à près de cinq heures de Giancarlo Pedote au passage de Lanzarote, ce qui ne l’avait pas empêché de remporter l’épreuve de quelques heures à Pointe-à-Pitre.

La remise des prix de cette première étape se déroulera dans les locaux du Real Club Nautico de Arrecife

Les escales techniques ont été nombreuses sur ce premier tronçon de parcours. Au total, 15 solitaires ont dû s'arrêter dans un port des côtes espagnoles ou portugaises. Et pour huit d'entre eux, cette escale s'est conclue par un abandon.

Les skippers de la Mini-Transat îles de Guadeloupe reprendront la mer le 31 octobre prochain pour une arrivée, des premiers bateaux, prévue le 14 novembre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...