Brest accueillera le tour du monde des Ultimes en 2019

Le trimaran Macif © Vincent Curutchet / DPPI / Macif

Depuis la naissance du Collectif Ultim en décembre 2013, ce dernier planche sur l'organisation d'un programme de course réservé aux plus grands multicoques de course. L'organisation vient de révéler la ville qui accueillera le Tour du monde en solitaire des Ultimes, en 2019.

Le Collectif Ultim pour relever des défis

Le Collectif Ultim est né en décembre 2013, à l'initiative de Banque Populaire, Macif et Sodebo. Le but : créer un programme de course sur 4 ans, réservé aux multicoques de 80 pieds et plus. Ce premier collectif d'armateurs s'est donné les moyens de mettre en commun leurs connaissances et leurs expériences pour construire un nouveau programme de course, et partir à la chasse aux records, avec les plus grands bateaux de course actuels, les Ultimes. L'objectif est également de prévoir un tour du monde en solitaire, en multicoque et en flotte, dès 2017. Depuis Actual et Idec ont rejoint le programme.

Le Challenge Ultim est un programme sur 4 ans, qui intègrerait un tour du monde en solitaire, et au minimum, une course intermédiaire, les autres années. Ces courses se dérouleraient en solo ou en double. Un armateur pourra rejoindre le groupe, à condition que son bateau soit maniable, sans assistance électrique ou hydraulique et puisse s'aligner au moins au départ d'une course par an.

Brest organisera le Tour du Monde en solitaire des Ultimes

Depuis 18 mois, le Collectif Ultim travaillait sur son projet de tour du monde. Après un long travail commun et des échanges avec les collectivités partenaires, c'est la ville de Brest qui a été choisie pour organiser ce tour du monde en solitaire. C'est grâce à son expérience pour l'accueil des départs et arrivées de circumnavigations, ainsi qu'à sa situation géographique – tourné vers l'Atlantique – que le port breton a remporté le suffrage.

Désormais, les quatre armateurs vont devoir travailler conjointement avec la ville de Brest, sur l'organisation de ce tour du monde, qui aura lieu en 2019. En effet, Idec a participé au vote, mais s'est désormais retiré du Collectif.

"En constituant le Collectif Ultim, l'un de nos objectifs majeurs était de réunir les meilleures chances de succès, pour aboutir à la création du premier Tour du Monde en solitaire sur nos Ultims. Aujourd'hui est une étape très importante, car à 5, avec les groupes Actual et Idec qui nous avaient rejoints, nous avons procédé au choix de la ville de Brest avec laquelle nous allons désormais travailler étroitement. À l'issue de ce vote, le Collectif annonce le retrait d'Idec. Je le regrette, mais je respecte sa décision. Nous allons désormais continuer à travailler à 4 armateurs, et davantage progressivement j'en suis convaincue, pour faire de ce Tour du Monde, dont la première édition se déroulera en 2019, l'une des épreuves phares de la course au large. Nous serons ensemble, côte à côte, avec les autorités publiques brestoises lors du prochain Nautic pour présenter plus en détail cet événement. Je tiens à remercier Actual, Banque Populaire, Idec et Macif pour la qualité de nos débats et, en leur nom, je tiens à féliciter l'ensemble des collectivités qui ont échangé avec nous depuis 18 mois tant leur implication et la qualité de leurs dossiers étaient remarquables. Il nous a fallu procéder à un choix, forcément très difficile, mais je suis convaincue que nos échanges fructueux serviront, à l'avenir" a déclaré Patricia Brochard, présidente du Collectif Ultim.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...