La 12e édition de la Transat Jacques Vabre, l'édition des bizuths

Les bizuths de la Transat Jacques Vabre 2015

Cette 12e édition sera un record en terme de bizuths puisque 34 skippers, soit plus d'un tiers des inscrits, franchiront pour la première fois la ligne de départ du Havre. Ce sont des hommes et des femmes, âgés de 22 à 55 ans, qui viennent du circuit Figaro ou Mini 6.50, en course ou en équipage et qui souhaitent se frotter aux habitués du circuit.

Des experts sur le circuit Ultimes

Sur les quatre classes que compte la Transat Jacques Vabre cette année, seule la classe des Ultimes n'accueillera aucun bizuth. Les quatre trimarans géants seront menés par des experts de la course au large, et pour certains par d'anciens vainqueurs de la Transat comme Roland Jourdain en 1995, Thomas Coville en 1999, Pascale Bidégorry en 2005 ou Yves Le Blévec en 2011.

Actual de Yves Le Blévec - crédit : Th. Martinez/ Sea&Co

Plus de la moitié de bizuths chez les Class40

Chez les Class40, plus de la moitié des bateaux sera bizuths. Sur les 14 équipages que compte la class40, 18 marins seront des nouveaux sur le circuit. Ce qui donne 8 bateaux qui seront menés par des "bleus" : Club 103 (Alan Roura et Juliette Petres), Concise 2 (Philippa Hutton-Squire et Pip Hare), Creno Moustache Solidaire (Thibault Hector et Morgan Launay), Groupe Setin (Manuel Cousin et Gérald Quéouron), Team Concise (Jackson Bouttel et Gildas Mahé), SNBSM Espoir Compétition (Valentin Lemarchand et Arthur Hubert), Teamwork40 (Bertrand Delesne et Nils Palmieri) et enfin le bateau brésilien Zetra (Eduardo Penido et Renato Araujo).

Juliette Petres et Alan Roura sur Club 103 - crédit : Olivier Blanchet/ DPPI/TJV2015

Ces 8 bateaux seront menés par des hommes et des femmes aux profils différents : amateurs, skippers professionnels, habitués des régates côtière, ou coutumier de la navigation au large. Le benjamin de la course sera Alan Roura, 22 ans et le doyen, Eduardo Penido, 55 ans.

A bord de Bretagne – Crédit Mutuel Elite, Nicolas Troussel, navigateur expérimenté Corentin Horeau, jeune talent sur le circuit figaro, qui participera pour la première fois à la Transat Jacques Vabre. Enfin, Maxime Sorel partira sur un bateau tout neuf signé Sam Manuard, qui partira avec lui en tant que co-skipper, fort deux participations à la transatlantique en double.

Corentin Horeau - crédit : Olivier Blanchet/ DPPI/TJV2015
Maxime Sorel et Sam Manuard - crédit : Olivier Blanchet/ DPPI/TJV2015

Deux nouveaux en Multi50

Chez les Multi50, Erwan Le Roux, le dernier vainqueur de la Transat Jacques Vabre, embarque avec lui Giancarlo Pedote. Les deux hommes ont mis leurs sponsors en commun pour monter un projet sur FenêtréA Prysmian. L'italien n'est pas un novice dans le domaine de la course au large puisqu'il a débuté en classe Mini puis a passé une année sur le circuit Figaro, mais c'est la première fois qu'il embarquera pour la transat en double.

Les 4 duos de la classe Multi50 - crédit : Olivier Blanchet/ DPPI/TJV2015

 

Sur Arkema, le redoutable concurrent d'Erwan Le Roux, Lalou Roucayrol, partira aussi avec un bizuth, puisqu'il embarque son maître voilier. Pour cette 8e participation, le skipper installé dans le médoc a joué la sécurité en choisissant quelqu'un qui connait le bateau, sur le bout des doigts.

César Dohy et Lalou Roucayrol - crédit : Vincent Olivaud

De nombreux Figaristes découvrent les Imoca

Dans la catégorie des Imoca, on retrouve de nombreux figaristes. Pas moins de sept marins issus du circuit Figaro Bénéteau vont faire leur classe en Imoca. Adrien Hardy embarque sur le Souffle du Nord skippé par Thomas Ruyant. Charlie Dalin, lui, est l'heureux élu de Yann Eliès sur Queguiner – Leucémie Espoir. Erwan Tabarly sera l'associé d'Armel Le Cléac'h à bord de Banque Populaire VIII. Romain Attanasio vit un rêve en co-skippant le Bureau Vallée de Louis Burton. Sur Safran, Morgan Lagravière et Nicolas Lunven vont découvrir la navigation en Imoca en même temps que la Transat Jacques Vabre. Enfin, Paul Meilhat, ancien skipper Macif du circuit Figaro, demeure, quant à lui, un des bizuths les plus chanceux : sur son Imoca SMA, il s'offre les services de Michel Desjoyeaux.

Morgan Lagravière et Nicolas Lunven - crédit : Gaëlle Perroteau/Safran

On trouvera aussi des anciens Ministes comme Nicolas Boidevezi qui a fait ses gammes sur le circuit Mini 6,50 en prototype et qui prendra le départ aux côtés de Ryan Breymaier, un autre bizuth de la course, mais qui possède une belle expérience en Imoca (5e de la Barcelona World Race 2010/11).

Nicola Boidevezi et Ryan Breymaier - crédit : Olivier Blanchet/ DPPI/TJV2015

 

Enfin, il y aura aussi ceux issus d'autres navigations au large comme Eric Bellion, skipper du plan Finot-Conq Comme un seul Homme qui a choisi l'Anglais Sam Goodchild, dont ce sera la troisième participation à la course. Les Canadiens Eric Holden et Morgen Watson, qui possèdent un beau palmarès outre-Atlantique, s'offriront leur première Transat Jacques Vabre.

Eric Holden et Morgen Watson - crédit : Jean-Marie Liot / DPPI / TJV2015
Plus d'articles sur les chaînes :

Loire-Atlantique
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Transat Jacques Vabre

Transat Jacques Vabre, le duo Gilles Lamiré et Yvan Bourgnon sur le trimaran La French Tech

Transat Jacques Vabre, qui sont les favoris ?