Transat Jacques Vabre 2015, les duos avalent les milles quand un tandem fait déjà escale

Sodebo Ultim' © Olivier Blanchet/ DPPI/TJV2015

La première nuit en mer s'est plutôt bien passée pour les 42 tandems de la Transat Jacques Vabre sous une lune presque pleine, un ciel dégagé et étoilé, une mer quasiment plate et une brise de Sud-Est propulsive. Mais cette nuit, un bateau a du faire route vers Roscoff pour une escale technique.

Mais à peine partis, Maître Coq (Jéremie Beyou et Philippe Legros) a annoncé qu'il se déroutait jusqu'à Roscoff pour réparer un problème technique sur l'un des 3 étais : l'un des câbles qui tient le mât à l'avant du bateau s'étant dévissé. Les deux marins devraient faire leur entrée dans le port incessamment sous peu ou y sont déjà, pour une escale technique qui devra durer au minimum 4 heures, selon les instructions de course.

crédit :  Jean-Marie Liot / DPPI / Maître CoQ

Les autres bateaux en course ont pu aligner les milles. Après un départ poussif, il aura fallu attendre le milieu de la baie de Seine pour que la brise daigne réellement s’installer de Sud-Est quinze nœuds, puis d’une vingtaine de nœuds au large de la pointe du Cotentin.

Les Ultimes sont passés à l'intérieur d"Ouessant par le chenal du Fromveur, (à l'exception de Sodebo Ultim) afin de profiter du courant de marée descendante. En tête on trouve Sodebo Ultim (Thomas Coville et Jean-Luc Nélias), suivi de près par Macif (François Gabart et Pascal Bidégorry), à 14 mn derrière et Prince de Bretagne (Lionel Lemonchois et Roland Jourdain) à 34 mn du leader. C'est Actual (Yves le Blévec et Jean-Baptiste Le Vaillant) qui ferme la marche) , 73 mn derrière Sodebo Ultim. Le quatuor a choisi de piquer au plus court, sous la dépression, pour rallier le plus directement possible le cap Finisterre.

"Belle Manche avec MACIF et Prince de Bretagne : nous avons empanné exactement en même temps, c'était sympa. Ces bateaux sont incroyables ! La nuit a été assez tonique, nous avons dû faire pas mal de manœuvres. Ce matin, la mer est encore très correcte, ce qui nous permet d'aller assez vite avant le passage du mauvais temps" a déclaré Thomas Coville, lors de sa vacation.

Les Multi50 suivent les grands trimarans et ont seulement quatre heures de décalage. Les quatre duos sont au coude à coude et ne comptent pas jouer avec la dépression atlantique qui apparaît moins violente et surtout plus lente dans son déplacement. En tête on trouve Ciela Village et La French-Tech Saint-Malo, distancés de seulement 0,27 mn, suivis d'Arkema et Fenêtr& A Prysmian à 11 mn derrière les leaders.

Alors que les multicoques pointent leurs étraves vers l'Espagne, en ayant rasé les côtes bretonnes, les Imoca ont choisi le milieu de la Manche pour les premiers, tandis que certains glissent vers la pointe Finistère, comme le Britannique Hugo Boss (Alex Thomson et Guillermo Altadill), le Méditerranéen Bastide Otio (Kito de Pavant et Yann Régniau) ou le breton MACSF (Bertrand de Broc et Marc Guillemot).

Parmi ceux qui ont décidé de piquer plein ouest, on trouve en tête, PRB (Vincent Riou et Sébastien Col), Queguiner – Leucémie Espoire (Yann Eliès et Charlie Dalin) Edmond de Rothschild (Sébastien Josse et Charles Caudrelier), SMA (Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux), Safran (Morgan Lagravière et Nicolas Lunven) ou encore Banque Populaire VIII (Armel le Cléac'h et Erwan Tabarly).

Il faut dire que la dépression attendue glisse plus lentement que prévu vers le Sud-Est en se comblant : les routages qui incitaient à bordurer l'Irlande semblent donc moins tranchés… Mais il va falloir attendre ce midi pour connaître vraiment les intentions de tous ces duos : à l'Ouest vers la baston, au Sud-Ouest vers l'Espagne.

Chez les Class40 aussi la flotte est scindée en deux. Bretagne crédit Mutuel Elite (Nicolas Troussel et Corentin Horeau) ont choisi Ouessant et sont en première position, suivi de près par Le Conservateur (Yannick Bestaven et Pierre Brasseur) et Team Concise (Jack Bouttell et Gildas Mahé), qui suivent la trace des IMOCA en milieu de Manche. Mais décalés plus dans l'est que les autres classes doivent aussi composer avec les forts courants de marée (103 ce lundi soir).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...