Francis Joyon pourrait s'élancer pour le Trophée Jules Verne samedi 21 novembre


Francis Joyon s'apprête à tenter de battre le record du Trophée Jules Verne en équipage réduit - 6 marins - à bord du trimaran Idec Sport, mis en chantier pour l'occasion. Stationné à Brest, l'équipage pourrait s'élancer ce samedi 21 novembre.

Battre le record du Trophée Jules Verne

Francis Joyon s'est lancé un nouveau défi, celui de décrocher le Trophée Jules Verne, en équipage réduit de 6 marins, sur un bateau de 30 mètres, Idec Sport. Il sera face à Spindrift, géant des mers de 40 m et son équipage qui fait le double de celui du trimaran rouge. Pour rappel, le Trophée Jules Verne est un record du tour du monde à la voile en équipage à la voile.

Le trimaran Idec Sport a été mis à l'eau le 2 octobre dernier, après un chantier express de 3 semaines chez Multiplast à Vannes. Optimisé pour battre le record du Trophée Jules Verne, il a été baptisé le 14 octobre dernier. Francis Joyon a profité de l'occasion pour dévoiler les noms des marins qui l'accompagneront dans son tour du monde en équipage. En tout, ils seront 6 à prendre la mer (dont Joyon), un routeur à terre et un remplaçant.

L'équipage au complet lors du baptême d'Idec Sport : Francis Joyon, Bernard Stamm, Alex Pella, Boris Herman, Gwénolé Gahinet, Clément Surtel et Roland Jourdain, le remplaçant. 

Baptême d'Idec Sport

Avant eux, seul Bruno Peyron, le détenteur du Record en 1993, était parti avec un équipage de 5 personnes. Depuis les équipages de ce genre de record sont entre 10 et 14 marins.

L'objectif de Francis Joyon est d'améliorer le record du Trophée Jules Verne, détenu par Loïck Peyron et son équipage en 45 jours, 13 heures, 42 minutes et 53 secondes. À ce jour, le skipper d'Idec Sport reste le circumnavigateur le plus rapide en solitaire, depuis son exploit à bord de l'ex-IDEC en 2008, quand il avait bouclé le tour du monde en 57 jours, 13 heures, 34 minutes et 06 secondes

Un départ le 21 novembre prochain ?

Le trimaran Idec Sport a quitté la Trinité-sur-mer ce lundi 16 novembre pour rejoindre Brest. Ce convoyage jusque dans le Finistère à permis à Francis Joyon de se rapprocher de la ligne de départ, dont le tracé est simple : entre Ouessant (phare du Créac'h) et le cap Lizard (Angleterre). C'est depuis cette ligne que l'équipage devra s'élancer et boucler son parcours.

Désormais, l'équipage est en code orange, cela veut dire qu'un départ pourrait avoir lieu sous moins d'une semaine. Une fenêtre météo pourrait s'ouvrir dans quatre jours, ce qui permettrait un départ le 21 novembre. Si elle se confirme, l'équipage passera alors en code vert et le trimaran prendrait le départ vers Ouessant. Ce départ vers la ligne pourrait avoir lieu samedi. Francis Joyon et son routeur travaillent d'ailleurs dans ce sens.

Idec Sport - crédit : JM Liot/DPPI/IDEC

Pour battre le record, il faudra faire ce tour du monde en six semaines et demie, et faire au moins une minute de moins que Banque Populaire V pour que le record soit validé par le World Speed Sailing Record Council (WSSRC), l’organisme international qui chronomètre très officiellement les records à la voile. Pour ce faire, ils devront faire une moyenne de 20 nœuds, pour parcourir les 26 000 milles de route directe.

L'équipage d'Idec Sport pour ce Trophée Jules Verne

On retrouvera donc le Suisse Bernard Stamm, spécialiste des tours du monde, déjà détenteur du Trophée Jules Verne en 2005 à bord du maxi-catamaran Orange 2. Gwénolé Gahinet, est le benjamin de l'équipe. Fils d'une légende la course au large, il est un habitué du circuit Figaro, après avoir débuté sur le circuit Mini. Ingénieur en architecture navale, il a travaillé chez VPLP, le cabinet qui a dessiné Idec Sport. L'espagnol Alex Pella sera également de la partie. Il a débuté comme préparateur technique de grands multicoques, avant de se lancer en Mini 6.50 puis en Class40, mais aussi sur multicoques. Clément Surtel est le neveu de Franck-Yves Escoffier. Ce passionné de multicoques est l'ancien préparateur d'Idec Sport, à l'époque de Franck Cammas. Il a déjà participé à deux Trophées Jules Verne, en 2005 et en 2010, à terre. L'Allemand Boris Herman a à son actif deux tours du monde et trois passages du cap Horn. En 2009, il devient le premier allemand à gagner un tour du monde à la voile, la Global Ocean Race.

Francis Joyon, Gwénolé Gahinet, Boris Herman, Clément Surtel, Alex Pella et Bernard Stamm

Roland Jourdain sera le remplaçant. Celui que l'on surnomme Bilou et qu'on ne présente plus est un héros du Vendée Globe, du Figaro, de la Route du Rhum et des grands multicoques. Enfin, le rôle du routeur sera tenu par le hollandais Marcel Van Triest. Il est l'un des meilleurs routeurs au monde et officie depuis son antre des Baléares. Il est aussi un grand marin puisqu'il a déjà parcouru cinq fois le tour de la planète en course. Il essaiera à la fois de battre son propre record (Banque Populaire en 45 jours et demi, c’était lui) et de battre son confrère et ami Jean-Yves Bernot qui sera le routeur de Spindrift 2, le concurrent d'IDEC SPORT sur ce Trophée Jules Verne.

Toute cette petite équipe sera, bien sûr, chapeautée par Francis Joyon, le seul marin à avoir détenu en même temps les quatre plus grands records océaniques en solitaire (Tour du monde, Atlantique, 24 heures, Route de la Découverte).

Idec Sport - crédit : JM Liot/DPPI/IDEC

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Jules Verne

Francis Joyon à l'attaque du Trophée Jules Verne

Idec Sport et Spindrift 2 sur le départ pour le Trophée Jules Verne