Découvrez l'équipage de Spindrift 2 sur le Trophée Jules Verne

L'équipage de Spindrift Racing © Eloi Stichelbaut

Pour partir à l'assaut du Trophée Jules Verne, Yann Guichard s'est entouré de 13 équipiers. En tout, ils seront donc 14 à tenter le record autour du monde, dont un mediaman, qui fera le reportage de cette quête. Enfin, un routeur à terre mènera l'équipage.

Le skipper

Yann Guichard suit un sports-études (Optimist, 420) à La Rochelle, puis découvre le Tornado à l'âge de 20 ans et se passionne pour le multicoque. Un véritable déclic qui se prolonge par une première préparation olympique à bord du catamaran avec, à la clé, une 4e place aux
Jeux Olympiques de Sydney. Après un essai sur le trimaran de Marc Guillemot et une Transat Jacques Vabre, il poursuit dans l'Olympisme, mais se tourne aussi vers le large en multicoque, équipier et barreur prisé en 60 pieds (La Trinitaine, Gitana 11) et en maxi (Orange
II, Groupama 3). Devenu skipper de Gitana 11, il dispute la Route du Rhum en 2010 avant de créer l'écurie Spindrift racing avec Dona Bertarelli, sa compagne.

Yann Guichard - crédit : Yann Riou

Les barreurs-régleurs

Dona Bertarelli est dirigeante d'entreprises, propriétaire de plusieurs complexes hôteliers et sportifs, baigné dans la voile depuis toujours. Fin 2006, elle se lance dans la compétition en réunissant un équipage féminin sur le circuit des catamarans lémaniques Décision 35. En 2010, à la barre de Ladycat, elle devient la première navigatrice à remporter le prestigieux Bol d'Or Mirabaud. Elle découvre la navigation au large en 2013, à bord de Spindrift 2, sur la Route de la Découverte.

Sébastien Audigane possède une solide expérience des grands multicoques et du Trophée Jules Verne. Il débute la voile à Brest, puis s'engage dans la filière olympique avant de passer au Figaro. Il découvre le Trophée Jules Verne en 2002 avec Olivier de Kersauson sur Geronimo, tentative avortée au large du Brésil. En 2005, il retente le coup avec Bruno Peyron pour un record sur Orange II qui tutoie les 50 jours. En 2008, il repart sur Groupama 3, mais l'aventure s'arrête sous la Nouvelle-Zélande, pour cause de chavirage. Sébastien intègre ensuite l'équipage de Banque Populaire V, pour le Record de l'Atlantique Nord.

Antoine Carraz a délaissé le ski, pour la voile enfant. Après des études d’ingénieur et un apprentissage du 420 et du match-racing, il entre dans le milieu de la course au large par le biais d'un stage de fin d'études chez Mer Agitée. Il décroche ensuite un emploi sein du bureau d'études chargé de la construction du monocoque 60 pieds Foncia, à la barre duquel Michel Desjoyeaux remporte le Vendée Globe 2008. Il découvre ensuite le multicoque avec les MOD70 puis rencontre Yann Guichard en 2013, pour prendre en main la gestion technique du maxi-trimaran Spindrift 2.

Thierry Duprey du Vorsent détient le Trophée Jules Verne, puisqu'il faisait partie de l'aventure en 2011-2012. Il découvre la voile habitable à la fin de l'adolescence sur le lac d'Annecy avant de devenir moniteur puis directeur de l'école de voile de Cancale. Il se lance dans la course au large en 2008, en prenant la barre de Gitana IX. Pendant 10 ans, Thierry va enchainer les grandes courses au large avant de devenir un équipier réputé.

Jacques Guichard est le frère cadet de Yann, mais leurs trajectoires professionnelles ne se sont pas croisées. En effet, ce dernier découvre le large sur le tard via Jean-Baptiste Levaillant, patron de la voilerie Incidences à La Rochelle, qui l'initie au métier de maître-voilier et lui ouvre les portes de la classe des multicoques Orma. En 2005, il rejoint North Sails à Vannes et est responsable des voiles des bateaux de l'écurie Spindrift Racing depuis 2012. Il est le spécialiste à terre des 1 230 m² de toile embarquée à bord du trimaran Spindrift 2 et en mer, du réglage des voiles ainsi que de leur maintenance.

Loic Le Mignon

François Morvan est un vrai spécialiste du multicoque. Il débute la voile à 8 ans, et navigue presque essentiellement sur deux ou trois coques. Il montre tout son talent sur Hobie Cat 16 avec une médaille de bronze au Mondial en 2000, à seulement 16 ans, mais aussi un titre de champion du monde jeunes en 2001 et un sacre européen en 2006. Avec la disparition du Tornado du programme des JO, Loic quitte l'olympisme. Il se tourne vers le F18, puis le Décision 35 et le MOD70 avec Steve Ravussin. Il embarque alors sur la Krys Ocean Race et le Tour d'Europe. Cette année, il a remporté le Tour de France à la Voile en Diam 24. Il est également responsable du D35 Ladycat.

François Morvan est un vrai spécialiste du mullticoque. Depuis ses débuts à 8 ans, il a navigué presque essentiellement sur deux ou trois coques. L'adolescent montre vite des dispositions en Hobie Cat 16, avec une médaille de bronze au Mondial en 2000, à seulement 16 ans, mais
aussi un titre de champion du monde jeunes en 2001 et un sacre européen en 2006. La voie de l'Olympisme refermée suite à la disparition du Tornado du programme des JO, François se tourne vers le F18, puis le Décision 35 et le MOD70 avec Steve Ravussin. Il l'embarque ensuite comme tacticien sur la Krys Ocean Race et le Tour d'Europe. Il intègre ensuite Spindrift Racing, où il est responsable du D35 Ladycat.

Xavier Revil voue une véritable passion au multicoque depuis 1989, lorsqu'il découvre le Tornado. Il poursuit par douze ans de préparation olympique. Il tourne la page après les Jeux de Pékin et démarche Pascal Bidégorry pour naviguer sur le tout nouveau Banque Populaire V. Après un essai concluant, il ne quitte plus le trimaran et participe au Trophée Jules Verne en 2012, qu'il remporte.

Les Barreur équipier d'avant

Christophe Espagnon rencontre Yann Guichard en 1991 pendant leur sport-études voile à La Rochelle. Dix ans plus tard, Christophe débute en Tornado et en trimaran océanique à bord du 60 pieds La Trinitaine, au sein d'un équipage également composé de Yann Guichard. Il dispute les JO de Pékin aux côtés de Xavier Revil. En 2012, il court la transat New York-Brest en MOD70 avec Sébastien Josse, terminant deuxième derrière Spindrift mené par Yann Guichard, qu'il rejoint un an plus tard, au sein de l'écurie Spindrift Racing. Sur ce Trophée Jules Verne, il sera l'un des n° 1 à bord du maxi-trimaran, référent médical et sécurité et secondera aussi Yann Riou dans les prises de vues.

Thomas Rouxel découvre la voile enfant. Avec son frère Mathieu, il signe une 7e place aux Championnats du monde de 420 à Athènes en 1997, avant de passer en 470 et d'intégrer le centre d’entraînement de Brest où Thomas entre parallèlement en fac de sports. La suite est classique pour cette génération de marins avec des débuts en habitable puis l'apprentissage du Figaro, avec notamment une victoire en 2011 sur la transat en solitaire entre Bénodet et la Martinique. L'année suivante, Sébastien Josse lui fait découvrir les joies du multicoque en MOD70. En 2013, il embarque sur Spindrift 2 pour la Route de la Découverte puis embarque sur la Volvo Ocean Race avec Dongfeng Race Team.

Le Navigateur

Erwan Israel baigne depuis l'enfance dans le monde de la voile puisque ses parents étaient des compétiteurs. Il a touché à toutes les gammes du monocoque : Optimist, 420, Laser et Tour de France, épreuve qu'il gagne quatre fois au général et lui ouvre les portes de la classe Figaro et du match-race de haut niveau, sur le circuit mondial et en Class America. En 2011-2012, il embarque pour la Volvo Ocean Race à bord de Groupama et remporte la course. Il est responsable de l'électronique et de l'analyse de performances en amont du Jules Verne, et sera navigateur hors quart à bord.

L'Equipier d'avant (N° 1)

Sébastien Marsset découvre la voile à l'adolescence Il passe son brevet d'Etat à l'École Nationale de Voile de Quiberon, participe à la préparation d'un Class 40 pour la Route du Rhum 2006 puis court sur le circuit Mini. Il intègre ensuite le team Groupama en pleine préparation du Trophée Jules Verne avant de participer à la campagne victorieuse sur la Volvo Ocean Race, expérience qu'il réitère trois ans plus tard, appelé au pied levé par Team Alvimedica (USA). Entre-temps, il débute avec Spindrift Racing, d'abord wincheur en MOD70 et technicien, comme responsable accastillage de Spindrift 2. Sur le Jules Verne, ce solide athlète sera n° 1, poste qui nécessite selon lui beaucoup de minutie.

Mediaman

Yann Riou est le spécialiste de l'électronique embarquée. Il intègre l'équipe de Groupama début 2006 puis c'est lors d'une rencontre avec Damian Foxall, en charge de l'équipage de la Volvo Ocean Race pour Franck Cammas, qu'il devient mediaman. Il découvre la voile à l'école des Glénans avant de passer par la case Mini 6.50 se retrouve embarqué en VOR 70 pour raconter, photographier et filmer la course autour du monde victorieuse de l'équipe française. Trois ans plus tard, après une expérience sur le tournage du long métrage En Solitaire avec l'acteur François Cluzet, il s'élance pour une deuxième Volvo Ocean Race avec l'équipe Dongfeng Race Team. À bord de Spindrift 2, il sera le premier équipier reporter 100 % dédié à cette mission sur un Trophée Jules Verne.

Le Routeur à terre

 est à la fois navigateur et à la fois principal expert mondial du routage météorologique des coureurs au large, Jean-Yves Bernot a étudié les mathématiques et l'océanographie. Il débute le routage dans les années 80 avec Loïc Caradec sur le Record de l'Atlantique Nord. Il a ensuite participé au succès de Philippe Jeantôt, Christophe Auguin, mais aussi Michel Desjoyeaux, Ellen MacAthur et bien d'autres.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Maxi Spindrift 2, la fiche technique

MarqueCDK Technologies
ArchitecteVPLP
Longueur de coque40.00
Largeur23.00 m
Voir la fiche technique complète du Maxi Spindrift 2
Reportage : Jules Verne

Spindrift 2 à l'assaut du Trophée Jules Verne 2015

L'histoire du Trophée Jules Verne