Nau, de l'annexe au cata de sport avec un même bateau !

Le projet fou du Nau, c'est de réussir à offrir 5 utilisations bien distinctes avec un même bateau uniquement en adaptant des modules. Un (ou des) bateau innovant à découvrir sur le salon nautique 2015.

Prenez une annexe de 2,50 m, ajoutez lui une petite voile et vous avez un engin de loisir pour vos enfants. Si vous ajoutez deux flotteurs de 4m de long de chaque côté de votre annexe (elle sert alors de cockpit), vous transformez le tout en une barque que vous pouvez motoriser. Pourquoi pas alors mettre un mât de 6 m pour en faire un dériveur familial. Et si vous cherchez un engin plus sportif, supprimez la nacelle centrale et remplacez-là par un trampoline.

Un concept simple : un engin nautique qui s'adapte au grès des envies.

Le prototype de ce bateau hors-norme sera visible au salon nautique sur le stand du Morbihan (Hall 1, stand H22). Vous pourrez y découvrir ce système d'attache qui permet le montage et le démontage facile. Aujourd'hui, faute de temps, ce premier prototype n'a pas encore navigué mais les premiers essais devront se réaliser à la fin du Nautic 2015.

Reste à trouver quel sera son utilisateur ?

Le NAU a été développé pour répondre au besoin d'une famille qui n'a pas obligatoirement les moyens ou la place pour s'offrir plusieurs bateaux. Les transformations autorisent aussi de suivre l'évolution de la pratique des enfants : de l'Optimist au catamaran de sport. Mais on peut aussi imaginer ce concept dans une collectivité (camping, base de loisir…) pour s'adapter à la demande.

Si la nacelle pèse 60 kg (celle-là même qui sert d'annexe), les flotteurs font 40 kg chacun. Il est facile de les manipuler à 2 personnes et de venir les accrocher de part et d'autre. Toutes les pièces sont fabriquées en polyéthylène rotomoulé. L'annexe a été travaillée avec des "cloisons" qui peuvent faire office de coffre de rangement ou bien venir se stocker contre le tableau arrière pour installer les bancs dans le sens de la marche (pour pêcher sur le côté par exemple).

Côté tarif, rien n'est encore définitif mais la base, l'annexe, devrait être proposée à moins de 1 000 €. La version Dériveur, celle qui compte le plus de pièces, devrait arriver à moins de 6 500 €. Bien entendu, il sera possible de n'acheter qu'une version de base et de la faire évoluer par la suite.

La venue au salon nautique de Paris a 2 objectifs pour la société Nau. Premièrement, tester le concept auprès des visiteurs tant sur le plan esthétique et design, que sur les fonctionnalités avant de valider le produit et de lancer la production pour la saison 2016. Mais aussi, se faire connaître notamment en participant au Nautic Start Up Contest, un concours sur le site du Nautic qui demande la participation des internautes.

L'annexe

Longueur : 2,50 m
Poids < 60kg
Moteur max : 5 ch
Prix estimé : < 1 000 €

Le mini-dériveur

Longueur : 2,50 m
Poids < 60 kg
Prix estimé : < 2 000 €

La barque

Longueur : 4,00 m
Largeur : 1,80 m
Poids < 150 kg
Moteur max : 25 ch
Prix estimé : de 3 500 à 4 500 €

Le dériveur

Longueur : 4,00 m
Largeur : 1,80 m
Poids : 150 kg
Mât : 6 m
Prix estimé : de 5 000 à 6 500 €

Le catamaran de sport

Longueur : 4,00 m (13 pieds)
Largeur : 2,25 m
Poids : 125 kg
Mât : 6 m
Prix estimé < 7 000 €

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Benoit Joufflineau - 21 Mai 2016
Super falait y penser
Ajouter un commentaire...