Marineled, feu de route et de mouillage dans la même ampoule

Une seule ampoule à installer dans son feu traditionnel pour remplacer tous les feux du bateau. Voilà ce que propose la nouvelle ampoule de Marineled. Explications.

C'est juste un prototype, une photo volée d'un produit pas encore totalement finalisé. Mais cette ampoule Marineled qui sera commercialisée en février prochain pourrait rendre bien des services pour nous autres plaisanciers.

Plutôt que d'installer un nouveau feu monolithique dont les ampoules ne se remplacent pas, Marineled préfère travailler sur des ampoules qui viennent s'installer dans les feux existant en remplacement des ampoules traditionnelles à filament. Pour mémoire, une ampoule de feux de route, pour offrir la portée demandée fait 20 W, le même feu à LEDs ne consomme que 3 W. Une économie d'énergie importante quand on sait que le feu doit rester allumer pendant toutes les longues heures de la nuit.

Trois modes de fonctionnement dans une seule ampoule.

La nouvelle Tri combo est une ampoule capable d'éclairer sur 360 ° en blanc, mais aussi de représenter les secteurs tricolores. Ainsi une seule et même ampoule peut servir de feu de mouillage et de feu de route ! Alimentée par le même culot BAY15D, seuls 2 fils arrivent à l'ampoule. Comment alors choisir le mode d'allumage ? Pour différencier les modes d'allumage (feu de mouillage, feu de navigation ou flash), un microprocesseur intégré dans l'ampoule calcule le temps d'alimentation.

Ainsi, si vous appuyez sur l'interrupteur qui alimente le feu de mât, l'ampoule s'allume en blanc. Si vous éteignez et rallumez en moins de 5 secondes, l'ampoule s'allume en tricolore. Et si vous recommencez la même manipulation, l'ampoule flash rapidement en blanc.

Une seule ampoule pour tous les feux !

On comprend bien les avantages d'un tel montage. Une seule ampoule en tête de mât dans un petit feu de base, un seul fil, un seul interrupteur. Quand on sait que les choses simples tombent moins en panne…

Côté fabrication, cette ampoule utilise des LEDs CMS (des LEDs plates) qui conservent de la visibilité même avec 25° d'angle, comme le demande la norme EN14744. C'est important pour un voilier qui gîte. Les LEDs en "goutte d'eau" (souvent utilisées, car moins chers) ont un pinceau lumineux très faible (15°).

Côté puissance, cette même norme demande une intensité lumineuse de 5,5 candelas pour les secteurs de couleurs. Or l'ampoule Tri Combo offre une intensité de 25 candelas. Idem pour les émissions radio, pour éviter que les LEDs ne perturbent la VHF, l'ampoule passe la norme EN60945.

Pour que les secteurs du feu tricolore soient bien alignés avec le bateau sans avoir à bouger le feu de tête de mât, l'ampoule est équipée d'un blocage par 3 micro-vis qui permet de la faire tourner avant de la bloquer dans l'axe du bateau.

Ce modèle est aussi muni d'une cellule sur le dessus pour allumer le feu dès que l'intensité lumineuse baisse. Dans ce cas, le feu sera obligatoirement en mode feu de mouillage (blanc 360°).

Commercialisée fin janvier 2016

Proposée à 85 € environ, cette ampoule va nettement simplifier nos têtes de mât et éviter la superposition de plusieurs feux. Un seul petit modèle avec un capuchon blanc va désormais suffire.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Christophe Rouzaire - 27 Novembre 2015
Pas mal, et pour une fois on a une ampoule à led à la norme EN60945.
Richard Tanguy - 29 Novembre 2015
Sur les voiliers de bonne taille, attention au feux de mouillage placés trop près de la tête de mât ! S'ils sont visibles quand le bateaux est au mouillage, bien à plat, ils disparaissent quand le bateau est à la gîte, quel que soit l'angle de diffusion de la led.
Ajouter un commentaire...