Ovni 46 Evolution, fini le dériveur intégral !

Le futur Ovni 46 Évolution possède un dessin très moderne qui rompt avec les traditionnels Ovni. Un bien séduisant dessin sur le papier qui nous l'espérons sera aussi plaisant dans la réalité.

Depuis 1973, Alubat s'est spécialisé dans la fabrication des dériveurs en aluminium. Des valeurs sures avec une construction traditionnelle à bouchain. Mais si les Ovni plaisent et naviguent sur toutes les mers du monde, ce n'est pas pour cela que l'on ne cherche pas à innover dans ce chantier vendéen.

Après la tentative d'un ketch en aluminium (toujours) mais cette fois en forme (l'Alubat 58 très réussi), le chantier s'est lancé dans un renouveau de gamme Ovni baptisé Évolution. Ainsi le 52 Évolution a été mis à l'eau fin 2012 alors que l'Ovni 46 Évolution sera lancé fin 2016.

Contrairement au 52 dont le dessin a été confié à Marc Lombard, le 46 a été donné à un jeune architecte Nicolas Père secondé par le cabinet HT2. Et cette fois fini le dériveur intégral qui peut s'échouer sur son fond de coque. La dérive ne rentre que partiellement dans la coque. Ce qui a comme avantage d'éviter le puits de dérive au centre du carré, ne gênant plus les aménagements intérieurs.

Comme sur le 52, le niveau du plancher du carré n'est que 70 cm (3 marches) plus bas que celui du cockpit. Avec les grandes parois vitrées de chaque côté de la descente (à la façon des Bénéteau Sense), le carré ne se trouve pas isolé du cockpit.

Le volume sous le cockpit a été réservé, non pas pour loger des cabines comme c'est l'usage, mais pour ranger une annexe gonflée de 3,10 m. Ce garage à annexe sera très apprécié des baroudeurs qui l'utilisent souvent quotidiennement.

Du coup, les cabines se trouvent déportées sur l'avant avec 2, 3 ou 4 cabines. Le coffre arrière pouvant lui aussi être transformé en petite cabine double. A voir la coupe de profil, on comprend que le voilier s'articule en trois niveaux : le cockpit le plus haut, puis le carré-cuisine et enfin, la partie nuit à l'avant.

Les premiers visuels du bateau laissent apparaître une grande luminosité de l'intérieur grâce aux nombreux panneaux de pont notamment les zénithaux et frontaux qui donneront une visibilité vers l'avant juste avant le mât. Le rouf assez court dégage un grand pont avant plat, idéal pour les manœuvres.

Comme on le voit, cet Ovni 46 Évolution est beaucoup plus qu'une simple évolution avec quelques points clés qui nous feront plutôt penser à une (R)évolution ! Il nous tarde la fin 2016 pour découvrir de visu ce nouveau modèle de croiseur au large.

Version 2 cabines
Version 3 cabines (aménagement A)
Version 3 cabines (aménagement B)
Version 4 cabines
Plan de pont
Plus d'articles sur les chaînes :

Vendée
Réagir à cet article :
JY Deyra - 11 Janvier 2016
Copie du SENSE Un aménagement pas marin du tout! Mais parfait au mouillage Un voilier ça gite des 2 cotés..donc la symetrie du carré devrait être de mise Quant aux couchettes à l'avant c'est également parfait..au mouillage je prefererais dormir dans l'annexe, à l'arrière.. Ca tombe bien je n'ai pas les moyens de l'acheter ( le voilier, l'annexe oui) Architecte naval???
Pau Monras - 13 Janvier 2016
Et la quille?
Ajouter un commentaire...

ALUBAT CHANTIER NAVAL recrute

Actualités de l'entreprise