Un drôle de poisson transparent


Cette courte vidéo montre le leptocéphale, qui est le stade larvaire de l'anguille - entre autres. Et la particularité de cette larve est sa transparence ! Encore peu connue, elle est rarement capturée, car très bonne nageuse. Alors, profitez-en pour la découvrir.

Le leptocéphale est le nom donné à la larve de l'anguille, de l'anguille marine, de la murène, du congre ou d'autres poissons appartenant au superordre des téléostéens. La particularité de cet ordre est qu'il passe du stade de larve transparente en un poisson totalement différent. Ce groupe de poissons est très diversifié puisqu'on trouve 801 espèces en 24 ordres, 24 familles et 156 genres. Cet ordre daterait de la période du crétacé, il y a plus de 140 millions d'années.

Le leptocéphale possède un corps fin et long en matière gélatineuse transparente avec une fine couche de muscles visibles. On peut littéralement voir à travers ! Leurs organes sont quasiment microscopiques et on ne distingue d'ailleurs qu'un long boyau central.

Le leptocéphale possède une nageoire dorsale et anale, qui rejoint la nageoire caudale, mais n'a pas de nageoires pelviennes. Ils n'ont pas non plus de globules rouges, jusqu'à ce qu'ils prennent leur forme définitive. Enfin, ils se caractérisent également par leurs dents en forme de crochets qu'ils gardent également jusqu'à ce qu'ils se métamorphosent. Cette phase larvaire peut durer de 3 mois à plus de 1 an.

Il se déplace avec des mouvements typiques de natation anguilliforme et peut nager aussi bien vers l'avant que vers l'arrière. On ne sait pas vraiment de quoi ils se nourrissent, puisque le zooplancton qui constitue la principale nourriture des larves n'a jamais été retrouvé dans leurs intestins. Ils semblent se nourrir de minuscules particules flottantes, qu'on appelle neige marine.

Le leptocéphale est présent dans tous les océans du sud tempérés, au niveau d'une latitude tropicale. On le trouve à 100 m de profondeur, où il vit de nuit et encore plus profondément la journée. 

Le leptocéphale est encore mal connu, car ils sont très fragiles et leur capacité à bien nager leur permet d'échapper à la plupart des filets pour plancton, utilisés par les biologistes marins.

Cette larve sert rarement de nourriture, sauf dans certaines régions du Japon, où on le mange cru après qu'il ait été trempé dans du vinaigre tosazu.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Vidéos Buzz
A lire aussi sur Bateaux.com