Des foils pour le projet fou de Jeff Pellet !

Foils, étrave inversée, bouchains, ailerons sur les safrans… Mais quelles modifications Jeff Pellet a-t-il prévues sur son IMOCA ?

Des foils sur IMOCA d'ancienne génération ? Voilà le projet que nous présente Jeff Pellet, candidat au départ du prochain Vendée Globe. Sur cette vue d'artiste on peut découvrir que son bateau aura aussi une étrave inversée (une première sur un IMOCA !), un bouchain et des stabilisateurs sur les safrans… Une surprise sur ce bateau construit en 1997 par CNB pour Giovanni Soldini (il a commencé à courir sous le nom de Fila).

Mais qu'est-ce qui est passé par la tête de Jeff Pellet pour se lancer dans ces travaux et modifier ainsi le bateau en profondeur ?

Jeff Pellet : "Je vous rassure, nous n'allons pas investir de l'argent et du temps dans ces modifications. Il s'agit d'un trompe-l'œil pour décorer le bateau. Mon projet regroupe de nombreux partenaires, mais aucun gros. Du coup, le bateau ne porte pas un énorme logo. Je peux donc le décorer à ma guise et faire un clin d'œil aux projets plus ambitieux que le mien. Comme avec cet ancien bateau je ne joue pas la gagne, je voudrais mettre une touche d'humour, montrer l'image d'un Vendée sympa."

Le projet Come In Vendée de Jeff Pellet n'est pas un projet comme les autres. Ce marin navigateur a toujours voulu courir cette course mythique. Avec à l'époque des velléités de performances. Mais aujourd'hui du haut de ses 45 ans, faute d'avoir trouvé les bons supports, il se rend compte que le Vendée 2016 sera sa dernière chance.

Du coup il enfourche sa moto et part sillonner la campagne autour des Sables pour réunir 500 partenaires, tous de Vendée. Après une longue phase d'amorçage (il a commencé en juillet 2014), l'effet coule de neige commence à marcher. Désormais ce sont les partenaires eux même qui servent d'ambassadeurs et apportent les nouvelles inscriptions.

"Come In Vendée est un projet équitable. Il n'y a pas de petit ni de gros partenaire. Le ticket d'entrée est le même pour tout le monde. Et au final ce seront 500 noms qui viendront décorer la coque de mon bateau, tous écrit dans la même police, à la même taille." Non content d'accompagner le coureur autour du monde, les partenaires, tous issus de la région Vendée se côtoient comme dans un club. C'est un véritable réseau d'entreprise que propose ainsi Jeff Pellet.

Aujourd'hui il a déjà réuni 350 partenaires (il en manque 150), mais il se fait fort de réussir. "Actuellement il s'agit plus de gérer la trésorerie, car je commence à engager des dépenses." Déjà le bateau est acheté et convoyé jusqu'au Sables. Reste à lui faire passer un test de jauge (redressement à 90°) avant de partir qualifier le skipper. "Je ne sais pas encore si je vais participer à la transat New-York-Les Sables ou bien à la Transat Anglaise. Aujourd'hui, le bateau est en chantier et la mise à l'eau est prévue le 20 mars 2016."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...