Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer
SE CONNECTER

Mauvaise pêche pour le salon de Nantes

La 15e édition du salon des Pêches de Nantes s'est tenu du 12 au 14 février 2016 au parc des Expositions de Nantes. Une édition marquée par un déficit d'exposants et de visiteurs.

Le Salon des Pêches de Nantes © Bateaux.com
Le

Le salon des Pêches de Nantes est annoncé comme le rendez-vous des passionnés, le lieu des rencontres et du divertissement, mais les allées vides reflètent une tout autre réalité. Installés dans un hall XXL, les exposants ne remplissaient qu'un tiers de l'immense espace, les 2/3 d'espaces vides étant camouflés par de grands rideaux noirs. "Avant le salon était couplé à celui du tourisme, ça attirait plus de monde. Aujourd'hui, les allées restent vides" explique un exposant.

L'agencement et la répartition des stands interpellent… Excepté les kayaks ou la pêche sous-marine – représentée par 4 stands regroupés dans le même espace, on ne trouve pas vraiment de logique quant à l'emplacement des stands. Les bateaux présents sont parsemés un peu partout dans le salon, les équipements sont implantés entre les stands des fédérations, des guides de pêche ou du matériel de pêche. Le salon de Nantes ne regroupe que les acteurs locaux. Les distributeurs des grandes marques n'ont pas fait le déplacement.

Depuis environ 4 ans (au moment où le salon a changé d'organisateur, coïncidence ?), le Salon Européen des Pêches décline. "Il a beaucoup rétréci, on en fait vite le tour et puis de nombreux exposants ne sont pas venus. Nous sommes loin des années précédentes" nous annonce un autre exposant.

Même son de cloche un peu plus loin. A la question "Que pensez-vous du salon ?", les mots viennent tout seuls. "Il n'y a plus d'émulation. En 2014, on avait encore une grosse énergie, les gens venaient de loin. Même moi, j'ai fait plus de 6 heures de route pour exposer aujourd'hui. Je suis trop déçu. Je pense qu'il n'y aura pas de salon pour moi l'année prochaine."

Et du côté des visiteurs, c'est la même chose "Ca va en diminuant, il y a beaucoup moins d'exposants." Ou encore, "Ça devient une foire régionale. Les prix des produits sur les stands ne sont pas attractifs. Ils sont plus chers que ce qu'on peut trouver en magasin ou sur Internet. Les exposants sont obligés d'augmenter les prix pour compenser le coût de la location du stand."

Alors pourquoi le salon des pêches de Nantes n'attire plus ni les exposants ni les visiteurs ? Il faut dire que l'emplacement est cher : aux alentours de 1700 € HT les 9 m2.

La concurrence est sans doute une cause de ce désamour du salon des pêches de Nantes. Mi-janvier se tient le Carrefour National Pêche et Loisirs de Clermont-Ferrand. "C'est aujourd'hui la référence en France, c'est un salon multi pêche" explique ce même exposant. Fin février se tiendra également le 14e Forum International de la Carpe et du Silure de Montluçon, certes plus axé sur un type de poisson, mais beaucoup plus grand et deux fois moins cher… Et pour un distributeur difficile d'être présent partout, financièrement il doit faire des choix.

Côté des visiteurs, l'entrée à 6,50 € est assez accessible. Mais ils risquent d'être déçus par rapport au nombre d'exposants présents. Et pour finir sur une note positive, même si les exposants ne sont pas très nombreux et les nouveautés sont assez rares, on trouve quand même quelques produits intéressants et surtout des exposants disponibles pour répondre à vos questions. Un des avantages d'une faible fréquentation.

Copyright : Bateaux.com

Reportage : Salon pêches Nantes

Bonne pêche pour le Salon de la Pêche en Mer !

Le directeur d'Exponantes revient sur le naufrage du salon des pêches de Nantes

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Christophe Dam Fishing France 15 Février 2016
Chloé, vos chiffres sont délirants, le m2 du salon de Nantes est à environ 200? HT.Il est aussi dommage qu'un magazine comme le votre descende à ce point le seul salon des peches en mer de la région ouest, il y a bien assez de detracteurs. Oui vous avez raison, ce salon est à l'agonie, les propos rapportés sont veridiques, mais un peu de mesure et de retenue auraient été plus noble venant d'un partenaire economique de votre renommé. Votre role est de sauver cet evenement marquant,qui depuis 15 ans pousse le monde de la peche et des bateaux à faire rever les visiteurs. L'analyse et les raisons que vous évoquez sont un peu juste, la problématique est bien plus compliqué. Si les medias pouvaient au contraire contribuer a la renaissance de ce salon, tous les acteurs dont vous meme en seraient bénéficiaires. J'y crois et vous dit Chloé "a l'année prochaine".
Michel Angot 16 Février 2016
Le salon est sans doute délaissé par les plaisanciers sans doute à cause des réglementations imposées !
Argos Ange 16 Février 2016
Je ne pense pas qu il y ai de retenu à avoir ! il faut dire les chose .Ce salon a eu de beaux jours , il est sur le declin depuis plusieurs années .il est fort dommage de ne pas avoir tenu compte des avis des visiteurs l annee derniere .Le seul salon de l ouest digne de se nom va disparaitre est cela est fort dommage .Je ne juge pas , j ignore les raisons , c'est un constat .
Nicolas Cadiou 16 Février 2016
Comme Christophe, je me permets de réagir aux prix annoncés qui sont exhorbitants et très loins de la réalité. Je travaille chez Ultimate Fishing et jamais une société comme la notre n'aurait pu débourser 90000 euros pour un stand sur le salon. Vous êtes très très très loin de la réalité. Pour le reste, même si nous avons fait un bon salon, je regrette moi aussi l'absence des principaux acteurs du secteur. Peu d'exposants majeurs ont joué le jeu et c'est dommage pour les visiteurs.
Chloé Lottret 16 Février 2016
Christophe Dam Fishing et Nicolas Cadiou, je viens de corriger les tarifs du salon, il y avait un amalgame entre la totalité des frais engendrés pour exposer sur le salon (donné par certains exposants) et le prix des stands bruts. Ce qui ne change rien au problème puisque pour exposer sur un salon, il n'est pas seulement question de prix au m2 mais de coût global (frais de déplacement, personnel...). Le but de l'article n'est pas de descendre le salon, d'ailleurs nous on avons d'ailleurs fait la promotion avec l'article ci-joint : http://www.bateaux.com/article/22295/salon-europeen-peches-rendez-passionnes C'est seulement un constat et des sentiments recueillis sur le salon, pour peut-être mieux rebondir.
Nicolas Cadiou 16 Février 2016
Merci pour la correction Chloé. Si même avec les à-côtés on est loin des sommes que vous annonciez au départ, il est certain que la présence sur un salon constitue un budget important et qu'aujourd'hui certains anciens exposants préfèrent consacrer ce budget à d'autres vecteurs de communication. Cela dit, je pense que le prix n'est qu'un des facteurs qui font que certains exposants ont choisi de ne pas venir. Le manque de dynamisme du marché de la pêche en mer (de moins en moins d'innovations et de nouveautés, de plus en plus de copies et d'imitations) fait aussi que beaucoup de marques n'auraient pas eu grand chose à présenter au public et que pour certains exposants le choix de ne pas se déplacer vient avant tout de là.
Exponantes 16 Février 2016
Madame, Tout d?abord nous tenons à rectifier la date d?acquisition par Exponantes de ce salon : 2008 et non pas il y a trois ans. Vous reconnaitrez que depuis 2008 ce salon a connu une nette progression et en terme d?exposants et en terme de visiteurs. Pour le reste, le directeur d?Exponantes est tout à fait prêt à répondre à vos affirmations, ce qui serait un droit de réponse légitime.
Olivier Rolland 16 Février 2016
Malgré la présence d'Utimate (ouf merci Nicolas et les tiens !) et de quelques acteurs locaux, un bien triste salon...Beaucoup de gens déçus et certains frustrés d'avoir fait beaucoup de kilomètres pour un demi-salon séparé par un affreux rideau noir. Pour avoir discuté avec Mr Devorsine samedi matin, je crains que le prix ne soit pas le seul frein à la venue des grosses marques mais quoi ou qui ?? Souhaitons vivement que le changement soit brutal et qu'un renouveau souffle sur le salon car avoir un tel lieu avec une seule grosse marque comme Ultimate qui joue vraiment le jeu, ça s'apparente plus à une kermesse....! Les Réseaux sociaux frémissaient déjà après Clermont pour savoir ce qui nous attendaient à Nantes mais il est Urgent d'y faire quelque chose maintenant que l'édition 2016 est passée !!

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO