Le trimaran Macif change de casquette

Nouvelle casquette pour le trimaran Macif afin de mieux protéger le skipper et de lui offrir plus de sécurité.

Le maxi trimaran Macif est en chantier à Lorient. Après sa victoire dans la Jacques Vabre, il doit être remis à l'eau début mars. Le plus gros du chantier a été un travail sur la casquette.

Conçu pour la navigation en solitaire, ce bateau se caractérise par la situation de la cellule de vie à l'arrière de la coque centrale, au même niveau que le pont. Ainsi le navigateur peut agir sur les manœuvres tout en restant protégé sous la casquette.

Avec les vitesses atteintes, souvent supérieures à 30 nœuds, la résistance du marin tient en grande partie à sa protection des embruns et du vent. L'équipe de Macif a décidé de pousser un peu plus loin cette protection en agrandissant la casquette qui désormais protégé aussi les postes de barres.

Guillaume Combescure, analyste de la performance au sein de l’équipe de François Gabart : "C’était prévu quasiment depuis le début du projet. On savait tôt ou tard qu’on allait devoir fermer la casquette avant d’aborder les navigations en solitaire. C’est donc un chantier important qui est réalisé aujourd’hui, car on n’était pas en mesure d’assurer un confort optimal de cet espace pour du solitaire avant la Transat Jacques Vabre. On a fait en fonction du cahier des charges d’origine et du ressenti de François sur ses premières transatlantiques."

Ainsi des vérandas latérales en plexiglas ont été ajoutées. Celles-ci seront fixes, mais il sera aussi possible pour le solitaire de fermer tout le cockpit à l'aide de bâches afin de rendre la zone étanche. Cela améliore les conditions de vie du skipper, mais aussi augmente la sécurité dans cette zone. Une bonne solution pour les navigations dans les zones froides, la solution des bâches amovibles ayant été retenues pour être démontées au passage des zones chaudes.

Ce nouvel aménagement va être validé au cours de The Transat.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Formation Bpjeps La Rochelle - 29 Février 2016
belle innovation, Gabart fait avancer la voile, nul doute que les autres multicoques vont suivre, tant ces bateaux lancés à grande vitesse sont inconfortables ! à suivre...
Ajouter un commentaire...