Les 3 plus belles architectures navales de superyachts

Iron Man de Benetti

Le ShowBoats Design Awards est un grand concours mondial qui récompense les meilleurs design intérieur, extérieur et architecture navale de superyachts. La cérémonie qui s'est déroulée en Autriche du 21 au 23 février a consacré 3 superyachts dans la catégorie "Architecture navale."

Displacement Motor Yachts en dessous de 500 GT

RÜYA

Design intérieur : Sorgiovanni Designs

Constructeur : Alia Yachts

Le propriétaire de Rüya voulait se concentrer sur le confort de croisière plutôt que la vitesse. Bien que le cahier des charges mettait l'accent sur une jauge brute inférieure à la limite de 500 GT, il demandait une quantité d'espace de vie généralement associée à des yachts de 45 à 50 mètres.

La solution était une exploitation intelligente des avantages de la construction composite de pointe, ce qui a permis beaucoup plus d'hébergement sur le pont principal et supérieur, sans compromettre le poids et la stabilité. Une ample largeur à la flottaison de 8,7 mètres améliore la navigabilité et le confort. À l'avant, la profondeur permet de stocker les réservoirs, sous la zone de l'équipage. Une quille de 2,4 m de profondeur équipe le bateau.

Les lignes de la coque à déplacement sont aplaties à l'arrière pour une meilleure flottabilité et stabilité. Rüya est capable de naviguer tranquillement à 10 nœuds et avec une autonomie suffisante pour traverser l'Atlantique à 11 nœuds. Il est équipé d'un moteur Caterpillar C32 ACERT de 750 kWcapable d'offrir des vitesses de pointe de 14/15 nœuds grâce aux économies du poids de la construction.

Displacement Motor Yachts au-dessus de 500 GT

MADAME KATE

Architecture navale : Amels and Damen Group

Constructeur : Amels

La magie réside sous l'eau et sur toute la longueur de la ligne de flottaison qui commence avec la proue Scimitar de Tim Heywood. Cette innovation du concept commercial Axe Bow de Damen a été développée et testée en partenariat avec l'université Delft et la mise en place de tests de remorquage Marin pour fournir au propriétaire une accélération sèche, confortable et stable.

Deux paires de quilles courtes augmentent la largeur pour une meilleure stabilité, mais pas au détriment d'une trainée excessive. Le yacht mesure 1140 GT et a un déplacement pleine charge de 1 145 tonnes. Le moteur diesel de 1.500 kW offre une vitesse de pointe de 16 nœuds. En collaboration avec un groupe électrogène, elle consomme 320 litres par heure à 13 nœuds. L'ajout de volume vers l'avant crée de nouveaux espaces d'équipage et des espaces techniques qui améliorent la vie privée du propriétaire.

Semi Displacement Motor Yachts

Iron Man

Architecture Navale : Azimut Benetti SpA

Constructeur : Benetti Shipyard

Le modèle Vivace de 38,1 m de Benetti, appelé Iron Man présente une application intéressante de la propulsion azimutale dans un relativement petit yacht à moteur avec une coque innovante, conçue pour une transition en douceur entre les vitesses de déplacement et le semi-planing avec une vitesse maximale de 24,5 nœuds - deux nœuds de plus que prévu.

Une période de développement de 18 mois, de ce qu'appelle Azimut Benetti sa coque D2P utilise le CFD pour affiner chaque élément et appendice, faisant évoluer la forme de coque avec une paire de bouchains asymétriques et une étrave perce-vague.

Son profil sous-marin lisse qui se réduit à l'avant augmente de 20 % sa vitesse de croisière. À 11,5 nœuds, Iron Man brûle 100 litres par heure. Un contrôle important du budget utilisant la fibre de carbone dans la coque a abouti à une réduction de 40 % de poids par rapport aux structures traditionnelles. Azimut Benetti a choisi une propulsion par pod avec une hélice de traction avant pour une efficacité et une manœuvre accrues.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Design Awards

Le top 3 des cabines et des plans de ponts des superyachts les plus luxueux

Nikita, le voilier moderne avec la plus belle architecture navale