Les ultra-riches ont acheté encore plus de superyachts en 2015

Lady Lara

D'après le Wealth Report du cabinet Knight Frank, les ventes de superyachts ont augmenté de 40 % entre 2014 et 2015. Et l'utilisation que les super riches en font est en train de changer.

Le Wealth Report du cabinet Knight Frank a publié un rapport qui montre l'impressionnante hausse de 40 % des ventes de superyachts entre 2014 et 2015. Le rapport, réalisé en collaboration avec Wealth-X, s'est concentré sur 45 000 "ultra-high-net-worth-individuals" (UHNWI), c'est-à-dire des individus ayant un patrimoine net ultra important, qui cumulent une fortune collective estimée à plus d'un demi-million de dollars.

Les superyachts desquels parle le cabinet Knight Franck sont ceux de plus de 78 pieds (24 m), que l'on retrouve particulièrement dans la région du Pacifique (342) puis en Europe (216). Ces bateaux sont non seulement couteux à l'achat, mais aussi à l'entretien. Kitty McGowan, de United States Superyacht Association a estimé que le cout de fonctionnement annuel d'un yacht de 180 pieds était de 4,75 millions $.

Les vendeurs de superyachts ont donc perçu une augmentation des ventes de 40 %, comme l'explique la société Y.Co, basée à Monte-Carlo, dont l'activité est la vente, la gestion et le charter de superyachts. Cette dernière déclare avoir vendu 16 superyachts en 2015 d'une longueur moyenne de 154 pieds (47 m) pour un total de 350 millions $. "C'est deux fois plus qu'en 2014. Nous ne sommes pas encore au même niveau de vente que nous faisions avant 2008, mais nous nous en rapprochons" explique Charlie Birkett, président directeur général de l'entreprise.

Il prévoit que d'ici fin 2016, il y aura 48 superyachts de plus de 100 m (328 pieds) qui seront mis à l'eau. D'après les données du marché recensées par Boat International, seulement 16 superyachts de plus de 60 m ont été vendus en 2015. Soit 20 de moins qu'en 2014, tandis qu'en brokerage (occasion), on comptait 392 superyachts vendus en 2015 contre 412 en 2014.

Par contre, l'utilisation que les super riches font de leur yacht change. Avant, ils voyageaient principalement au calme, dans les Caraïbes ou la Méditerranée, mais le Wealth Report a noté que les destinations sont en train de changer "vers des destinations plus aventureuses comme l'Antarctique ou l'Asie."

Avec ses changements de destinations, les propriétaires cherchent de nouveaux designs de superyachts. "Les gens cherchent des beach house, un pont qui regroupe toutes les pièces de vie, à la manière d'un loft, contrairement à un superyacht classique avec plusieurs ponts, comme un gâteau de mariage" explique Birkett. Et il ajoute "Les clients sont plus jeunes, plus aventureux, plus dans les sports nautiques, et ne souhaite pas seulement s'adonner à une croisière classique."

De plus en plus d'acheteurs de superyachts recherchent un équipage hautement qualifié capable de naviguer et de gérer un navire de cette taille à 500 ou 1000 milles des côtes explique Birkett. La société Y.Co met maintenant à disposition dans leur équipage des auxiliaires médicaux ou des instructeurs de sports nautiques.

Mais les superyachts ne sont pas les seuls "jouets" des super-riches, qui dépensent aussi beaucoup pour les voitures de luxe classiques et de collection, mais surtout pour les arts.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Claire Mercier - 10 Mars 2016
(les clients) ne souhaitent
Ajouter un commentaire...