J'ai pris 44 nœuds sur le Cap Camarat 10.5

Cap Camarat 10.5

Plus gros modèle de la gamme, nous avons eu l'occasion de prendre en main le Cap Camarat 10.5 dans la baie de Cannes. Découverte d'une carène bien née et de ses 2 X 350 chevaux Yamaha.

Le Cap Camarat 10.5 est la nouveauté 2015 du chantier Jeanneau. Présentée fin 2015, elle est le plus gros modèle du chantier qui compte déjà 4 modèles existants : 5.5, 6.5, 7.5 et 8.5. Elle est le 2e modèle de cette taille, en version walk around, du chantier après le 8.5, qui avait rencontré un vrai succès. Le plus gros modèle du chantier – 10,57 m – est un hors-bord familial au look sportif. La carène signée Michael Peters possède un double step – qui équipe les Coats Gard américains et en exclusivité les modèles Jeanneau - et une ergonomie séduisant tous les marchés (États-Unis, Italie…).

À l'intérieur, on trouve un grand volume avec deux cabines – cabine arrière double et carré transformable – et salle d'eau avec véritable douche séparée. La cuisine est située à bâbord et possède des rangements pas forcément pratique niveau hauteur. Les finitions intérieures sont belles et la lumière entre à flots grâce aux hublots. L'ensemble est proposé en noyer verni.

À l'extérieur, on trouve un bain de soleil avant et un grand cockpit aménagé à l'arrière avec poste de pilotage 3 places, une cuisine extérieure et un coin-repas à l'arrière du bateau avec banquette en L et siège latéraux faciles à positionner.

Le Cap Camarat 10.5 est avant tout un modèle qui se veut familial – et donc sécurisé avec des hauts francs-bords – mais qui n'en oublie pas d'être sportif. Facile à manœuvrer, il est très vivant et nerveux. La console est équipée du système "Helm Master" appelé aussi "joystick" qui possède de nombreuses fonctionnalités comme le trim automatique préréglé, speed control, le mono levier pour pouvoir profiter de la navigation et ne pas se concentrer sur les manœuvres.

Côté performance, nous avons noté qu'à 44 nœuds – vitesse maximale -  le bateau consomme 261 l/h pour un régime en tours par minute au tableau de bord de 6000 tours par minute et une consommation moteur en litres par heure de 261 l et une autonomie de 108 mn. Mais la vitesse de croisière pour un rendement idéal est de 26 nœuds pour une consommation moteur en litres par heure de 105,7 et une autonomie de 159 mn.

La nouveauté 2016 sera l'option T-top.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
JEAN-PIERRE PLASSERAUD - 1 mois
44 nds, c'est anecdotique. C'est pas une info intéressante la vitesse maxi. Personne ne navigue a cette vitesse ( surtout au prix du carburant )Parlez nous plutôt de l'incapacité de ce bateau à naviguer en dessous de 20 Nds à cause de sa carène à steps.Il a le nez en l'air, pousse beaucoup d'eau et consomme beaucoup de carburant pour un piètre résultat. Ça c'est une info qu'on ne trouve dans aucun essai et qui pourtant est bien réelle.
Ajouter un commentaire...
Reportage : Cap Camarat

Découvrez le nouveau Cap Camarat 10.5 WA de Jeanneau, plus grand modèle de la gamme

Actualités de l'entreprise