Prenez la barre de l'Hermione pour Brest 2016

Pour les Fêtes Maritimes de Brest 2016, Virtual Regatta, la plateforme de jeu en ligne propose de prendre la barre d'une réplique de l'Hermione pour rallier Brest et ses Fêtes Maritimes (13 au 19 juillet). Départ le 9 avril prochain pour une transatlantique historique !

Pour prendre la barre de l'Hermione, rien de plus facile ! Il suffit de se rendre sur la plateforme de régates virtuelles en ligne, Virtual Regatta. Une fois inscrit ou connecté, on prend le commandement d'une frégate royale avec le but de rallier le plus rapidement possible Brest, au départ de Yorktown, en Virginie. Le jeu est gratuit et accessible à tous, du plus novice au spécialiste des bords. On peut d'ailleurs choisir son unité de distance en milles ou en kilomètres. Il faut alors mener son bateau à bon port en tenant compte de la météo réelle et de son équipage.

Si l'on oublie de venir voir notre bateau, celui-ci continue son bonhomme de chemin avec un comportement cohérent de bateau normal, notamment de l'Hermione. La durée de jeu peut être modifiée en fonction de pas mal d'éléments et notamment des conditions météo, mais la transatlantique devrait prendre fin aux alentours de la 2e quinzaine de juin.

"On ne peut pas se permettre d'attendre le dernier, car si certains y participent pour la performance, d'autres ne la terminent jamais, s'appropriant totalement le jeu. Prenons le cas du Vendée Globe, où un joueur va partir des Sables-d'Olonne et faire son tour du monde, mais va décider de rejoindre Perros-Guirec parce que son bateau est amarré là-bas" détaille Thomas Gauthier, Manager de projet chez Virtual Regatta.

"C'est un format qui avait beaucoup plus sur la première édition avec l'Hermione. Ça change des habitudes des courses au large plus contemporaines, ça plait beaucoup aux joueurs et ça apporte de l'air frais. Sur la première édition, nous avions eu 25 000 inscrits" explique Thomas.

Améliorer les performances de son navire

Pour un bateau plus performant et pour ceux qui ne peuvent pas se connecter régulièrement pour régler les voiles ou suivre le cap de son navire, des options de confort sont disponibles, mais payantes :

  • Voiles pros (voiles plus performantes et plus récentes)
  • Régulateur d'allure (conserve l'angle par rapport au vent, quelles que soient les rotations du vent)
  • Programmateur de cap (évolution du bateau pour changer le cap programmé)
  • Waypoints (points que l'on place sur la carte et vers lesquels le bateau doit se diriger)
  • Voiles automatiques (permets de changer les voiles automatiquement pour s'adapter au vent subi par le bateau)

"Dans la version gratuite, toutes ces fonctions payantes ne sont pas accessibles, mais il est possible à l'utilisateur de se connecter à n'importe quel moment, depuis n'importe que navigateur et n'importe quel support, sans logiciel tiers. Par contre ça nécessite de se connecter régulièrement pour suivre son bateau" détaille Thomas.

Un fonctionnement simpliste

À chaque connexion sur le jeu, un tableau de bord s'ouvre et vous donne votre classement (combien de places gagnées ou perdues). C'est un jeu communautaire donc on peut y croiser des "amis" et les ajouter à notre liste d'amis. La carte les fait ensuite apparaitre de manière aléatoire. Pour se déplacer, il suffit de régler son cap, ses voiles, sa météo et sa jauge de rationnement.

Le départ aura lieu le 9 avril prochain, mais la durée de la Transatlantique est incertaine. "Nous avons assez peu d'expérience sur ce type de parcours puisque c'est seulement la 2e édition. Les simulations nous ont donné un mois, mais ça dépendra de la météo."

L'intérêt du jeu (et de Virtual Regatta) c'est que l'on peut prendre la course en cours de route. "On a ce qui s'appelle le bateau-pilote, qui est un système qui permet à un joueur qui rentre dans le jeu en retard d'atterrir dans le milieu de la flotte (pas dans les premiers, mais surtout pas dans les derniers). Le joueur va ainsi pouvoir se mesurer à d'autres concurrents et éviter des frustrations. Le but c'est de ne pas empêcher les joueurs de jouer et de ne pas leur imposer de limites" raconte Thomas.

Durée de jeu, peut être modifiée en fonction de pas mal d'éléments notamment la météo. Date qui se trouve sur la 2e quinzaine de juin il me semble, si l'on attendait le dernier, ça ne finirait jamais. Surtout bcp de joueurs qui entrent dans le jeu pour faire une performance, mais par exemple sur un Vendée Globe qui ne franchissent pas la ligne d'arrivée (ils sont partis des Sables, mais s'approprient le jeu en se basant un peu sur leur propre expérience (bateau à Perros-Guirec ou aux USA).

Une particularité qui la distingue des autres courses virtuelles

Le jeu des Fêtes de Brest à une particularité, c'est qu'on ne navigue pas sur un bateau habituel. "C'est une frégate royale, pas un Figaro ou un Imoca du Vendée Globe pour une navigation en solitaire, il y a donc des actions supplémentaires" explique Thomas.

Le joueur sera donc à la tête d'un équipage de 300 personnes qu'il faudra nourrir. Une jauge permettra de rationaliser la nourriture et pourra être régulièrement adaptée. Ainsi, un équipage bien nourri sera beaucoup plus performant, mais épuisera vite les ressources, ce qui finira par ralentir le bateau. De la même manière, un équipage mal nourri sera moins performant. Il faudra donc régler le ratio correctement. Les joueurs pourront aussi profiter d'escales pour ravitailler le bateau :

  • Terre-Neuve ou Labrador
  • Bermudes
  • Lisbonne
  • Açores
  • Sud de l'Irlande

"Ces escales seront obligatoires un moment dans le jeu, car la capacité en vivres ne permet pas à l'équipage de rejoindre Brest sans escales. Il faut donc les choisir en fonction de la météo et de la consommation en vivres de l'équipage, mais aussi anticiper sur la prochaine" explique Thomas.

Sur la carte, ces zones sont représentées par des tonneaux qui contiennent du vin, des graines… (tout ce que l'on retrouvait sur un bateau de ce type à cette époque.) Le simple passage dans cette zone remplie les cales. "Plus on reste dans cette zone, plus les cales vont se remplir. Ainsi, le joueur qui arrive avec 10 % de vivres dans son stock va pouvoir rester quelques heures dans cette zone de ravitaillement. La gestion du temps de ravitaillement est donc aussi à gérer."

Un autre facteur à prendre compte par rapport aux autres courses, où il n'y a seulement que la météo.

S'amuser, apprendre ou performer

Certains se lancent dans le jeu pour assurer une performance et terminer parmi les premiers, mais l'essentiel est de passer un bon moment, seul ou entre amis. Virtual Regatta c'est aussi une grande communauté qui joue ensemble et se retrouve ensuite pour en parler. C'est aussi une manière de réviser sa géographie (avec le Vendée Globe par exemple) ou son histoire (avec l'Hermione par exemple) c'est pour ça que des classes entières peuvent y jouer !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...