Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Comment Greenpeace traque les DCP dans l'océan Indien

Depuis maintenant 3 semaines, le navire de Greenpeace - l'Esperanza - sillonne l'océan Indien à la recherche de Dispositifs de Concentrations de Poissons (DCP). Voici une vidéo de leur périple et de leur quotidien.

Le
Greenpeace traque les DCP © Will Rose / Greenpeace

Le 15 avril 2016, l'Esperanza - le navire de Greenpeace – larguait les amarres depuis Madagascar pour une campagne de 6 semaines dans les eaux chaudes de l'océan indien. L'ONG s'est lancé à la poursuite des thoniers senneurs de Thaï Union, groupe Thaïlandais et n°1 mondial du thon en boite et propriétaire de Petit Navire.

Thaï Union produit une boite de thon sur cinq et utilise notamment la technique du DCP – Dispositif de Concentration de Poissons – qui affectent la faune sous-marine en attrapant de nombreuses prises annexes. L'ONG indique dans un communiqué "Aujourd'hui encore, des dizaines de milliers de DCP sont déployés en mer chaque année par les bateaux de pêche. Par ailleurs, de l'aveu même des entreprises de pêche, environ 20 % des DCP sont perdus chaque année, dérivant au gré des courants et abandonnés par leurs propriétaires. Ils s'échouent et polluent des récifs coralliens dans lesquels ils s'emmêlent et forment de nouveaux pièges pour les animaux marins. […] La pêche sur DCP entraîne des prises accessoires d'espèces non visées, finissant rejetées à la mer, mortes ou mourantes. La pêche sur DCP génère 100 000 tonnes de rejet par an."

Une semaine après le début de l'expédition, l'équipage de l'Esperanza avait déjà ramassé 4 DCP, dont deux pouvant être affiliés à Petit Navire. C'est en déchiffrant les trois lettres inscrites sur le DCP "TLD" que l'ONG a pu remonter jusqu'au Talenduic, nom du bateau fournissant la marque Petit Navire.

Depuis le 29 avril 2016, l'Esperanza se trouve à l'est des Seychelles et continue son expédition. L'équipage en est déjà à 10 DCP récoltés, parmi lesquels certains remontants à Petit Navire et d'autres à la Sapmer. Ce dernier est l'un des trois armateurs français ciblant le thon tropical depuis 2006.

Le 4 mai 2016, l'Esperanza repassait dans l'hémisphère sud pour faire route vers l'île de Nosy Be, à Madagascar pour changer d'équipage. En moyenne, l'équipage continue de récupérer 1 DCP par jour grâce aux nombreux équipements du bord : jumelles, grosses jumelles fixes, sous-marins, drones…

Crédits photos : Will Rose / Greenpeace

Reportage : DCP

Nouvelle mission contre la surpêche du thon pour Greenpeace

Petit Navire s'engage aux côtés du WWF pour une pêche responsable

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO