Les bateaux classés monuments historiques à l'honneur à Brest 2016

Brest 2016, le rassemblement des vieux gréements qui se déroulera du 13 au 19 juillet à Brest se préparent. L'occasion de découvrir, en autres nombreux bateaux, une parcelle de notre riche patrimoine maritime.

Les fêtes nautiques de Brest 2016 se préparent. Comme tous les 4 ans, ce sera l'occasion de découvrir au port et en navigation notre patrimoine nautique naviguant. Le chantier Le Guip spécialisé dans la restauration de ces vieux gréements annonce une place particulière pour les bateaux classés "monuments historiques".

Notre Dame de Rumengol

Depuis 1982, 140 bateaux sont protégés, parmi lesquels 117 ont été classés au titre des monuments historiques. Une belle vingtaine de ces unités sera rassemblée à Brest en juillet prochain.

Saint-Guénolé

Devant le Chantier du Guip, une partie du bassin n° 1 du port de commerce de Brest sera réservé pendant la durée des fêtes maritimes aux bateaux classés "monuments historiques" :

  • les gabares Notre-Dame de Rumengol, l’Audiernais, la Fée de l’Aulne,
  • les coquillers de la rade de Brest Bergère de Domrémy, Général Leclerc et Saint-Guénolé,
  • le cotre pilote Marie-Fernand,
  • ...

Beaucoup de ces bateaux sont passés entre les mains des charpentiers du Guip : "Ce qui est important, c’est que la variété des bateaux présents ce jour-là illustre la vision ouverte qu’offre ce classement, tant dans les types de bateaux, leurs fonctions, leurs tailles, leurs âges : l’histoire maritime est une histoire longue et large", se plait à rappeler Yann Mauffret directeur du chantier.

Brest 2016 sera aussi l'occasion d'une porte ouverte du chantier et d'une exposition sur la l'histoire de plusieurs restaurations, notamment celle du Patron François Morin, ancien canot tous temps de la SNSM. En plus, quelques unités en cours de travaux seront exposées à terre devant le chantier.

Brest 2016 sera aussi l'occasion de 2 mise à l'eau dans -la plus pure tradtion des fête nautique :

    • L'audiernais (le 13 juillet) Construite en 1936 à Audierne, cette gabare a servi durant des années au transport de matériaux, en particulier à destination de l'île de Sein. Elle a ensuite pêché la langouste avant de revenir au transport du sable, dans les Côtes-d'Armor,  puis  à celui de passagers à La Rochelle, avant d’être classée monument historique en 1988.
L'audiernais sous voiles
  • Le Patron François Morin (le 14 juillet) Construit au chantier Lemaistre à Fécamp en 1959 et mis en service en 1960, cet ancien bateau de la SNSM a fait une carrière de 35 ans à la station d’Ouessant, assurant 198 sorties de sauvetage et 250 transports sanitaires. Il est classé au titre des monuments historiques depuis 2010.
Le Patron François Morin en chantier
Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...