Qui valide les Records à la Voile ?

Prise de chrono en haut du phare de Créac'h pour Spindrift 2 © Th.Martinez

Avant 1972 on ne comptabilisait pas les records de vitesse en navigation. C'est ainsi que naquit le World Sailing Speed Record Council (WSSRC), qui permit de mesurer, d'homologuer et de recenser les records en navigation.

Le World Sailing Speed Record Council (WSSRC) a été créé en 1972 par International Yacht Racing Union (depuis International Sailing Federation ou Fédération Internationale de Voile). L'objectif était de fournir des résultats impartiaux pour des records de vitesse atteints à la voile. La décision fut alors prise de ratifier des records de vitesse sur une distance de 500 m.

En 1988, plusieurs réclament d'enregistrer les temps et les vitesses des longs voyages. Le WSSRC est alors interrogé pour prendre en compte des records offshore (au large.)

Depuis 2001, l'organisation possède un secrétariat à temps plein et presque tous les jours, il est mis à contribution dans une des catégories de la voile. Le conseil, composé de l'Australie, la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis ratifie les records ou vérifie les chronomètres des dossiers en réclamation – aussi bien pour la navigation côtière ou hauturière – selon les règles du WSSRC.

Les certificats sont délivrés aux détenteurs de records et leurs temps sont répertoriés. Il est possible de consulter tous les records du monde de la course en large, passés et actuels, car elle est régulièrement mise à jour.

François Gabart sur le Vendée Globe 2012

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Records nautiques

Record de 785 milles au compteur en 24 h pour François Gabart

Comment est né le WSSRC, qui homologue les records à la voile ?